Le

Paris 2014 : Land Rover Discovery Sport

Land Rover Discovery Sport - 1

Après avoir agrandi et renouvelé sa gamme chic Range, Land Rover se penche enfin sur ses modèles « classiques », qui seront quasiment tous regroupés sous l’appellation Discovery. Avant l’arrivée d’une nouvelle mouture du chef de famille, voici la version Sport, qui vient remplacer le Freelander.

Pauvre Freelander. Il a quasiment fini sa carrière dans l’indifférence, éclipsé par le Range Rover Evoque, et maintenant son nom passe à la trappe. Son remplaçant fait partie de la nouvelle famille Discovery. Cela semble logique, le Freelander ayant toujours eu des airs de petit Discovery.

Le nouveau venu reprend les codes esthétiques typiques du Disco : la vitre latérale rattachée à la lunette et le montant couleur carrosserie après les portières. Mais il s’inspire aussi fortement de l’Evoque, avec par exemple une fine calandre, des optiques étirées le long du capot ou des feux horizontaux débordant dans les ailes.

La planche de bord adopte une architecture en « T ». La console centrale est d’apparence classique. Elle est entourée de deux éléments chromés et surmontée d’un écran tactile 8 pouces. A sa base, on trouve, sur les versions dotées de la boîte automatique 9 rapports, le sélecteur de vitesses en forme de molette. Par rapport au Freelander, la grande nouveauté à l’intérieur est la présence d’une troisième rangée de sièges… à réserver aux petits gabarits… sur de courtes distances. Bien vu : tous les passagers ont accès à des prises USB.

Le Discovery Sport repose sur une base améliorée de Freelander. L’auto est évidemment dotée de bonnes capacités de franchissement. On retrouve le système Terrain Response, qui fait évoluer les réglages de la transmission intégrale en fonction du sol (route, sable, boue, neige…). Le Discovery Sport peut passer des gués de 60 cm de profondeur. Trois moteurs seront proposés au lancement : essence 240 ch et diesel 150 et 190 ch. Le Stop and Start est de série. Une version 150 ch deux roues motrices sera disponible l’année prochaine. Elle échappera au malus, avec des rejets de C02 de 119 g/km.

Land Rover a déjà donné le prix de base pour la France : 34.600 €.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire