Le

Livraison McDonald’s en Ferrari !

Ferrari F430 McDonalds

Imaginez : vous commandez un menu fast-food, une pizza ou un plat chinois et le livreur vous l’apporte au volant d’une Ferrari. Ce scénario semble issu d’une caméra cachée et pourtant c’est une réalité en Australie.

En France, quand on veut manger McDonald’s, il est possible de ne pas sortir de sa voiture en utilisant le très connu McDrive. Mais dans certains pays, notamment en Australie, on peut ne pas sortir de chez soi : l’enseigne américaine livre à domicile, à la manière de ce qui se fait avec les pizzas chez nous.

Un restaurant de Melbourne, au Sud Est du pays, a décidé de faire parler de lui en utilisant une belle italienne pour ses livraisons. On ne parle pas d’une conductrice mais d’une auto. Car votre menu Maxi Best of n’arrive pas à domicile via un scooter mais grâce à une Ferrari F430, le modèle d’entrée de gamme de la firme au cheval cabré commercialisé entre 2005 et 2009.

Avec un tel bolide, la restauration rapide n’a jamais aussi bien porté son nom puisqu’on trouve dans les entrailles de la bête un V8 de 490 ch. De quoi dépasser les 300 km/h et assurer sans souci une livraison en temps et en heure. Les retards ne sont pas pardonnés !

L’auto est utilisée pour les commandes supérieures à 25 dollars. Il faut aussi que le client rajoute quelques dollars pour cette option very-fast food « McDelivery ». Bon, il ne faut pas habiter dans un immeuble, sinon on ne voit même pas l’auto, qui est de couleur rouge Ferrari… ou rouge McDonald’s.

On se demande ce que pense Ferrari de cette initiative. La firme transalpine n’aime pas trop les utilisations de mauvais goût de ses modèles ! Avec un peu de sauce barbecue, ça passera peut-être mieux.

Source image : Facebook

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire