Le

Mandataire auto : tout ce qu’il faut savoir

acheter une voiture chez un mandataire auto

Une nouvelle voiture constitue toujours un budget important pour la plupart des ménages, si bien qu’il soit indispensable de trouver la meilleure affaire. S’il est usuel de passer par un concessionnaire, l’offre du mandataire auto semble plus abordable, mais pas que !

Présentation de l’activité du mandataire auto

Si le concept du contrat de mandat s’appliquait auparavant sur ce type de métier, il s’agit aujourd’hui d’une activité commerciale qui se préoccupe de ce que recherche exactement la clientèle. En tant qu’intermédiaire entre le client et le vendeur automobile, le mandataire auto s’assure de trouver le véhicule souhaité par le client (neuf ou occasion). Il négocie ainsi, à la place de ce dernier, le prix qui a la particularité d’être le plus bas du marché.

Comment les mandataires peuvent-ils proposer de tels avantages ?

Tout repose sur ses nombreux contacts, n’étant pas obligé de se soumettre aux restrictions d’un seul constructeur. Comme il est indépendant vis-à-vis des marques, il peut négocier de meilleurs tarifs directement auprès des usines de fabrication. Mais il peut aussi se tourner vers les autres réseaux de vendeurs comme les concessionnaires ou les distributeurs français ou européens lorsque ces derniers souhaitent faire écouler rapidement leurs stocks. Ainsi, le mandataire peut par la suite répercuter ces remises sur le prix de vente pour en faire profiter sa clientèle.

Les garanties sont-elles identiques aux concessions ?

Bien entendu, les garanties restent les mêmes en ce qui concerne la garantie constructeur. En plus de conseiller ses clients, le mandataire automobile propose également d’autres services comme la prise en charge des démarches administratives. Souvent, il offre la garantie « satisfait ou remboursé », qui permet à l’acquéreur de rendre la voiture si celle-ci ne correspond pas à ses attentes.

De bonnes affaires, mais aussi parfois des pièges

Victime de son succès, le métier de mandataire auto a également inspiré certains faux mandataires qui profitent de cette nouvelle façon de vendre des voitures aux fins d’escroquerie. Ainsi, l’escroquerie peut prendre plusieurs formes :

  • Versement d’acomptes pour un véhicule qui ne trouvera jamais son propriétaire. Il s’agit tout bonnement d’un cas où le futur acquéreur, séduit par les offres et les différentes remises, règle l’acompte ainsi que certains frais par virement bancaire ou par un autre moyen de paiement. Malgré la réception d’un bon de commande, le client ne reçoit finalement pas la livraison de sa voiture au moment convenu.
  • Fraude fiscale à travers le système « triangulaire » : très répandu auprès des escrocs, ce système consiste, pour le faux professionnel, à déjouer une directive européenne en ne s’acquittant que d’une marge de la TVA. Ainsi, lorsqu’il achète une voiture en Allemagne pour le compte d’un client en France, il passe par un fournisseur espagnol. Le futur acquéreur ne sera pas mis au courant de cette TVA qui n’est pas entièrement acquittée. Jusqu’à 3 ans après la réception de la voiture, il peut être poursuivi par les services fiscaux pour lui réclamer les 20 % de TVA. Plus d’infos sur le site de la FNA.

Comment trouver un mandataire sérieux ?

Bien entendu, l’océan n’est pas uniquement peuplé de requins. Pour aider les clients à trouver de bons professionnels et redorer le blason des mandataires auto, on trouve en ligne des sites comme Caroom, qui répertorie les mandataires dignes de confiance. Pour apparaître sur ce site, les courtiers ont au préalable été audités et testés avant d’être approuvés. Un très bon intermédiaire pour acheter son véhicule neuf sereinement en évitant les pièges !

Laisser un commentaire