Le

Les mauvaises nouvelles de 2015

2015 Calendrier

Dans le milieu automobile aussi, 2015 réserve son lot de mauvaises surprises ! Petit inventaire des changements qui ne donnent pas le sourire.

Radars : encore plus redoutables

Le nombre total de cabines ne va pas changer (comme en 2014). 4.200 radars seront présents sur le bord des routes en 2015. Mais selon Auto Plus l’Etat va en revoir une bonne partie pour les rendre encore plus efficaces ! Concernant les boîtes classiques, 400 seront modifiées pour avoir la fonction contrôle file par file sur les axes rapides. Sur les routes bidirectionnelles, des cabines seront revues pour pouvoir flasher dans les deux sens de la circulation !

Il y aura aussi cette année 120 « mobiles mobiles » en plus, ces radars embarqués à bord de véhicules banalisés plongés au cœur de la circulation. Ils remplaceront de vieux hiboux. Enfin, la grande « innovation » 2015 sera le radar de chantier : des petites cabines mobiles qui surveilleront les zones de travaux, où la vitesse est réduite… et généralement très peu respectée ! Ils devraient arriver cet été.

Autoroutes : on oublie l’idée d’une baisse des prix

Au final, l’Etat n’a pas résilié les juteux contrats des concessions autoroutières. Il avait jusqu’au 31 décembre pour le faire mais a souhaité se donner quelques années de reflexion en plus. Reste à connaître maintenant quelle sera l’évolution des tarifs au 1er février. Les sociétés gestionnaires des réseaux n’ont pas hésité à réclamer une hausse supérieure à l’inflation (en moyenne 0,57 %). Le gouvernement voulait plutôt une baisse, jugeant que ces sociétés se font bien trop d’argent sur le dos des automobilistes. Au final, la poire pourrait être coupée en deux avec des tarifs gelés en 2015. On parle aussi de tarifs modifiés pour les autos écologiques.

Sécurité routière : de nouvelles mesures pour remplir les caisses ?

Le nombre de morts sur la route est en baisse constante depuis dix ans. Mais il suffit d’un bilan moins flatteur (en 2014 il devrait y avoir une hausse d’environ 5 %) pour que le ministère de l’Intérieur et les associations agitent les bras dans tous les sens, promettant un vaste plan d’action avec une floppée de mesures. Alors on n’est pas bête : ce qui peut sécuriser la route est toujours une bonne chose. Mais on attend de voir si tout cela sera fait avec intelligence.

Madame Perrichon ne parle que de vitesse alors que l’alcool est un problème tout aussi grave voire plus. Surtout, elle ne s’en prend qu’aux automobilites alors que la hausse du nombre de morts concernent en premier les cyclistes et piétons, de plus en plus indisciplinés au fur et à mesure que les smartphones gagnent du terrain. On espère donc que les mesures qui seront annoncées fin janvier chercheront vraiment à améliorer la sécurité routière et à ne surtout pas donner naissance à de nouvelles occasions de contraventions pour remplir facilement les caisses de l’Etat.

Malus : pas de changement

Ce n’est pas vraiment une mauvaise nouvelle puisqu’il n’y a pas de modification du barème en 2015. Les pénalités pour l’achat d’une voiture jugée polluante par l’Etat sont les suivantes : de 131 à 135 g/km de C02 : 150 €, de 136 à 140 g : 250 €, de 141 à 145 g : 500 €, de 146 à 150 g : 900 €, de 151 à 155 g : 1 600 €, de 156 à 175 g : 2.200 €, de 176 à 180 g : 3.000 €, de 181 à 185 g : 4 000 €, de 191 à 200 g : 6.500 €, plus de 200 g : 8.000 €

> Retrouvez pour vous consoler les bonnes nouvelles de 2015 !

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire