Le

Maybach bientôt de retour

Mercedes S 500 Plug-in Hybrid

L’un des patronymes les plus prestigieux de la production automobile va bientôt faire son retour : Daimler devrait présenter le mois prochain au Salon de Los Angeles une nouvelle Maybach. Mais attention, ce ne sera pas un modèle totalement inédit.

Maybach va avoir une troisième vie ! Née en 1909, la marque allemande était morte une première fois en 1944. Elle est réapparue en 2002… et a de nouveau disparu en 2013. Daimler, propriétaire du label, avait lancé deux limousines longues de 5,70 et 6,20 mètres, classées donc sans suite. Daimler n’était pas pleinement satisfait de la rentabilité de ces modèles.

Mais Maybach va encore renaître. Un nouveau modèle va être présenté en novembre au show de Los Angeles. Sauf que cette fois, ce ne sera pas un véhicule inédit mais une nouvelle version de la limousine de Mercedes, la Classe S.

Pour l’instant, la dernière mouture de l’auto est proposée avec deux longueurs : 5,12 et 5,25 mètres. La déclinaison Maybach devrait dépasser les 5,50 mètres. L’allongement devrait concerner l’empattement. Les passagers arrière devraient donc avoir un espace royal. On a hâte d’ailleurs de voir comment Mercedes va aménager l’intérieur de la Classe S Maybach pour le distinguer de celui des Classe S « normales », qui ont déjà placé très haut la barre en matière de raffinement et de technologies. L’actuelle version longue peut déjà être dotée de fauteuils à l’arrière dignes d’un mobilier de salon.

A noter d’ailleurs que la dernière née des Classe S est un véritable succès commercial, puisque plus de 100.000 exemplaires ont été commandés en tout juste un an, un record pour l’auto… et pour la catégorie.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire