Le

McLaren : la 675LT en approche

McLaren 675LT Teaser

Petite marque mais programme très chargé ! McLaren viendra en effet à Genève avec trois nouveautés : la série spéciale 650S Le Mans, la très exclusive P1 GTR et l’inédite 675LT.

McLaren multiplie les clins d’oeil au passé. Pour fêter les 20 ans de la victoire de la F1 GTR au 24 Heures du Mans, l’anglais vient de présenter une série spéciale de la 650S. Il prépare ensuite le retour du label GTR, qui sera utilisé par la version spéciale circuits de la P1, préfigurée par un concept l’été dernier et exposée dans sa version définitive à Genève. La firme britannique va aussi faire revivre un autre nom qu’elle qualifie de « légendaire » : Longtail. Celui-ci avait désigné l’une des dernières évolutions de la F1 GTR, en 1997.

Ce patronyme, raccourci en « LT », sera utilisé par un nouveau modèle, annoncé comme « le plus léger, le plus rapide et le plus pur de la gamme ». En clair, cela devrait être une version revue et corrigée de la 650S avec, vous l’aurez compris, des kilos en moins et des appendices aérodynamiques en plus. Sans oublier une poignée de chevaux supplémentaires, car le nombre 675 indique la puissance du véhicule. En puissance anglaise, cela donne 666 bhp, une valeur diabolique ! On nous promet des « performances impressionnantes ».

Pour l’instant, le teaser ne montre qu’une jante ! Il faut être un peu patient pour en voir plus. Les premières images officielles devraient arriver mi-février. McLaren indique que l’auto commencera sa carrière uniquement en carrosserie coupé. Les livraisons débuteront courant 2015.

McLaren a une autre grosse nouveauté en préparation : la petite Sports Series, rivale de la Porsche 911. Mais elle ne devrait pas être révélée avant cet été.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire