Le

McLaren 675LT : Ferrari en ligne de mire

McLaren 675 LT - 2

Vous êtes frustré de ne pouvoir vous offrir une P1 GTR, réservée à quelques privilégiés. Voici un joli lot de consolation : la 675LT, version épicée de la 650S.

La nouvelle Ferrari 488 GTB a déjà trouvé à qui parler. McLaren dévoile quelques jours avant l’ouverture du Salon de Genève la 675LT, une 650S plus puissante et plus légère, imaginée pour une utilisation sur les circuits (mais contrairement à la P1 GTR, elle est aussi homologuée pour la route).

Comme son nom l’indique, la 675LT est propulsée par 675 ch ! Le moteur est toujours un V8 3.8 litres biturbo, revu en profondeur, associé à une boîte double embrayage 7 rapports. Le couple maxi est de 700 Nm. Le gain en puissance est sans incidence sur les performances, identiques à celle de la 650S (vitesse maxi de 330 km/h et 0 à 100 réalisé en 2,9 secondes).

En revanche, il devrait y avoir du progrès du côté du comportement routier grâce à une aérodynamique retravaillée et un poids en baisse de 100 kg (nouveau total de 1.230 kg) grâce l’utilisation massive de fibre de carbone ou d’autres matières légères comme le titane. Pour être collée à la piste, la 675LT reçoit un nouveau spoiler et un aileron 50% plus large… d’où le nom LT. LT signifie en effet Longtail, soit « longue queue », en référence aux dernières versions de course de la mythique F1 des années 90.

Disponible uniquement en coupé, la 675LT sera proposée avec cinq couleurs de carrosserie : Orange McLaren, Rouge Delta, Gris Chicane, Vert Napier et Blanc Silica. Les sièges baquets sont recouverts d’Alcantara, un matériau également présent sur le volant et la planche de bord.

L’auto sera mise en vente dans le courant de l’année.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire