Le

McLaren : deux nouveautés en 2015 !

McLaren P1 Supercar

A l’occasion de la présentation de ses résultats de l’année 2013, McLaren a confirmé l’arrivée de deux nouveaux modèles dans sa gamme en 2015, dont les positionnements seront opposés. De son côté, la dernière née de la marque britannique, la 650S, connait un bon départ, avec déjà plus de 1.000 commandes reçues.

Avant d’évoquer le futur de la firme anglaise, un tout petit point sur l’aspect financier. Ce n’est jamais très passionnant mais c’est important pour comprendre la situation de McLaren. La marque a enregistré un bon résultat aussi bien au niveau du bénéfice avant impôt que du résultat d’exploitation pour la première fois en 2013, sa troisième année de production. Cette rentabilité accrue prouve que l’entreprise peut compter sur un bon modèle opérationnel de long terme… et peut investir pour concevoir de nouveaux véhicules !

McLaren a ainsi confirmé l’arrivée l’année prochaine d’une nouvelle sportive dont le nom de code est P13, qui sera placée en entrée de la gamme, avec un prix « plus avantageux ». Ce qui ne veut pas dire que le rêve sera accessible au plus grand nombre, mais le ticket d’entrée à l’univers McLaren devrait sérieusement baisser. Il est actuellement fixé à 233.500 euros avec la 650S. Il pourrait tomber sous les 150.000 euros.

La P13 sera une biplace à moteur central, construite sur un châssis en fibre de carbone. Selon McLaren, elle sera « tout à fait confortable et conviviale ». La production annuelle devrait atteindre au maximum 4.000 unités.

Mais ce n’est pas tout. McLaren a aussi confirmé qu’elle produira une série limitée de son hypercar P1 (photo) ! Ce sera une version course, autrement dit une déclinaison réservée aux circuits, encore plus démoniaque que la version de base, dont les 375 exemplaires ont tous trouvé preneur. Disponible en exclusivité pour les clients qui ont déjà une P1, ce sera la McLaren la plus puissante de l’histoire… et la plus rare ! On en salive d’avance.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire