Le

Mercedes Classe B : petit restylage

Mercedes Classe B restylé - 13

C’est la fin de la tranquillité pour le Classe B. Depuis sa naissance, en 2005, il est le seul monospace compact chic du marché. Mais il va devoir maintenant affronter un concurrent redoutable : le BMW Série 2 Active Tourer. Pour ne pas perdre trop de plumes dans la bataille, le Mercedes s’offre une petite mise à jour.

Cela reste un restylage à l’allemande. Les changements se font par petites touches. A l’extérieur, on remarque (pas forcément au premier coup d’oeil) la nouvelle forme des optiques, qui intègrent maintenant les feux de jour. Les barrettes dans la calandre ont été redessinées tout comme le bouclier. A l’arrière, on note le nouvel habillage des feux ou l’apparition de deux sorties d’échappement chromées. Le « nouveau » Classe B est disponible avec un kit carrosserie sportif siglé AMG.

A bord, la présentation étant toujours dans le coup, les modifications sont encore plus rares ! Seul le nouveau volant se remarque vraiment. Derrière lui, l’instrumentation reçoit un graphisme plus soigné. L’intégration de l’écran central est toujours discutable. Celui-ci est d’ailleurs encore moins discret puisqu’il est agrandi (jusqu’à 8 pouces) !

L’équipement est remis à jour, avec par exemple l’arrivée du système d’ouverture et démarrage mains libres. Le Classe B améliore son arsenal sécurité avec un dispositif de freinage autonome. En cas d’accident, il peut aussi prévenir tout seul les secours. Sous le capot, rien de nouveau. On trouve les modèles essence B180 122 ch, B200 156 ch, B220 184 ch et B250 211 ch. Pour le diesel, on a le choix entre les B160 CDI 90 ch, B180 CDI 109 ch, B200 CDI 136 ch et B220 ch 177 ch.

Le Classe B millésime 2015 arrivera dans les concessions cet automne, après sa première apparition en public au Mondial de l’Automobile.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire