Le

Mercedes Classe C : l’hybride rechargeable

Mercedes Classe C hybride - 3

L’hybride « plug-in » va être plus accessible chez Mercedes. Après la limousine Classe S, c’est en effet au tour de la Classe C de recevoir cette technologie. Elle profitera ainsi d’un bonus écologique de 4.000 €.

Il existe déjà une Classe C hybride. Mais ici, il est question d’une version rechargeable, qui peut parcourir plusieurs dizaines de kilomètres sans utiliser une goutte d’essence. Plus précisément, « jusqu’à 31 km » selon la marque… soit en conditions réelles une bonne vingtaine. Ce qui est déjà pas mal pour la vie quotidienne, surtout si vous disposez au travail d’un parking avec prise de recharge. Pour faire le plein en électricité, selon le type de raccordement, il faut environ 2 heures.

Le bloc thermique est un quatre cylindres 211 ch qui développe un couple de 350 Nm. Le bloc électrique a une puissance de 60 kW maxi et un couple de 340 Nm. Au cumulée, on a 279 ch et 600 Nm. La boîte de vitesses est une automatique 7 rapports. Cette Classe C est écologique, avec une consommation homologuée en cycle mixte de 2,1 l/100 km soit 48 g/km de C02, mais elle ne sera pas à la traîne sur la route. La vitesse maxi est de 250 km/h (limitée à 130 en électrique) et le 0 à 100 km/h est réalisé en 5,9 secondes.

La Classe C hybride plug-in est proposée en berline et en break. Rien ne change niveau design, on a toujours le choix entre deux types de calandre (l’une sportive avec une énorme étoile, l’autre classique avec plusieurs lamelles chromées). Les plus attentifs remarqueront la trappe pour la prise électrique sous le feu arrière droit. A bord, le seul vrai changement est dans le coffre dont le volume a été réduit suite à l’implantation de la batterie : 335 litres pour la berline, 350 pour le break (au lieu de 480 et 490).

Découvrez une autre Classe C, plus sportive : la 450 AMG

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire