Le

Mercedes Classe S 65 AMG Coupé

Mercedes Classe S 65 AMG Coupé - 1

 L’été étant revenu, vous avez peut-être envie de vous remettre au sport pour vous faire beau avant la plage (il est surement déjà trop tard). La Classe S Coupé a eu la même idée… même si en tenue 65 AMG elle préférera faire la belle sur les routes menant au bord de mer.

Ce n’est pas la première fois que la S Coupé enfile un jogging. En mars dernier, elle avait été dévoilée en version 63 AMG, dotée d’un V8 de 585 ch. La 65 révélée aujourd’hui opte pour un V12, de 630 ch ! Ce bloc délivre un couple maximal de 1.000 Nm, disponible dès 2.300 tr/min et envoyé aux roues arrière via une boîte de vitesses à 7 rapports qui offre trois modes de fonctionnement : Sport, Manuel ou Economique. La vitesse maxi reste limitée à 250 km/h. Le 0 à 100 est réalisé en 4,1 secondes.

Cette version est équipée de jantes de 20 pouces avec des pneus 255/40. La S 65 AMG est dotée d’office de l’inédit dispositif d’inclinaison dans les virages, qui permet aux passagers de bien rester calés dans leur siège, sans subir l’accélération transversale. On retrouve aussi la caméra qui analyse la chaussée et détecte à l’avance les irrégularités de la route afin de « préparer » le travail des suspensions.

Même si elle est surpuissante, la S 65 AMG Coupé privilégie le confort aux performances. L’équipement est complet (avec par exemple la vision 360° ou le cuir intégral) et la finition ultra-léchée. Ce qui fait que la voiture est lourde. Mercedes ne donne pas encore de valeur pour le poids mais dans la mesure où une 63 AMG pèse 1.995 kg, la 65 franchit surement largement la barre des deux tonnes.

Côté look, pas de surprise, l’auto reprenant à quelques détails près (des chromes surtout) le kit carrosserie de la 63 AMG. Le prix en revanche s’envole carrément. Alors qu’une 63 coûte environ 185.000 euros, la 65 devrait demander quasiment 245.000 euros !

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire