Le

Mercedes CLS restylée : officielle

Mercedes CLS restylée 2014 - 2

Mercedes ne perd pas de temps ! Quelques heures après avoir mis en ligne un teaser, la marque à l’étoile vient de dévoiler entièrement la CLS restylée. Comme sa rivale Audi A7, la CLS évolue par toutes petites touches.

A l’extérieur, les changements peuvent quasiment se compter sur les doigts d’une main. On remarque surtout le nouveau bouclier avant, aux prises d’air agrandies. Au-dessus, la calandre adopte un joli habillage diamanté. A l’arrière, les feux semblent plus foncés et le bouclier a été redessiné.

A l’intérieur, deux grandes modifications, qui en revanche se remarquent instantanément : le nouveau volant à trois branches, inspiré de celui vu sur la Classe S Coupé, et le nouvel écran 8 pouces implanté comme une tablette au sommet de la console centrale. Il semble un peu posé maladroitement.

On l’a appris lors de la publication du teaser : la CLS millésime 2014/2015 inaugure chez Mercedes d’inédites optiques Multibeam, qui intègrent un module composé de 24 diodes fonctionnant toutes de manière autonome. La voiture fait varier le faisceau lumineux en continu pour éclairer au mieux la chaussée sans éblouir les autres usagers de la route.

Il y a du neuf aussi sous le capot avec deux nouvelles motorisations, une pour chaque carburant. Pour le gazole, il s’agit d’un quatre cylindres d’entrée de gamme de 170 ch. Pour l’essence, cela concerne un V6 biturbo de 333 ch. Le reste de la gamme ne bouge pas. Les amateurs de gazole retrouveront le quatre cylindres 204 ch et le V6 258 ch. Ceux qui préfèrent l’essence pourront choisir la CLS 500 de 408 ch… voire les versions 63 AMG de 557 et 585 ch ! Une nouvelle boîte automatique à 9 rapports fait son apparition. Elle est proposée sur tous les moteurs sauf les AMG et le V6 333 ch.

La CLS restylée fera sa première apparition en public au Festival of Speed de Goodwood.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire