Le

Mercedes S 500 Plug-in Hybrid : 2,8 l/100 km !

Mercedes S 500 Plug-in Hybrid

Selon Mercedes, voici la première berline de luxe avec les performances d’un V8 et les consommations d’un modèle compact. Quand on regarde la fiche technique, on découvre en effet que l’auto passe de 0 à 100 km/h en 5,2 secondes tout en demandant 2,8 litres de carburant pour 100 km. Comment est-ce possible ?

L’astuce est toute simple : cette Classe S est une hybride rechargeable. Elle peut ainsi parcourir jusqu’à 33 kilomètres en mode 100 % électrique. Et cette distance compte dans le calcul de la consommation moyenne selon la méthode officielle européenne. Autrement dit, une fois la batterie vide, n’espérez pas être sous la barre des 3 litres, d’autant que le moteur thermique est un V6 bi-turbo essence de 333 ch ! La puissance et le couple cumulé des deux moteurs sont respectivement de 444 ch et 650 Nm. La vitesse maxi est de 240 km/h, limitée à 140 en mode électrique.

Cette S 500 Plug-in Hybrid est dotée d’un « système de gestion de l’énergie » qui sélectionne la combinaison idéale moteur thermique / moteur électrique. Celui-ci prend en compte l’état de charge de la batterie lithium-ion, le trafic et l’itinéraire. Le conducteur peut aussi choisir manuellement l’un des quatre modes de pilotage de la transmission hybride et l’un des trois modes de conduite (Sport, Eco ou Economy +).

Cette version fait le plein d’équipements. Elle est par exemple dotée du système de pré-climatisation. On peut refroidir ou chauffer l’habitacle à distance avec la clé. De série, on trouve aussi la sellerie cuir, la suspension pneumatique, l’éclairage intelligent, la sono Burmester, le toit ouvrant panoramique. La S met le paquet côté sécurité, avec par exemple le radar anticollision, le régulateur de vitesse adaptatif, le freinage d’urgence, l’assistant de carrefour ou encore le système de détection des piétons.

La S 500 Plug-in Hybrid est uniquement disponible en version longue. Le prix est de 122.800 €.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire