Le

Mini Clubman Concept : maxi format

Mini Clubman Concept - 3

Avec ses 4,22 mètres de longueur, voici le modèle Mini qui porte le moins bien son nom ! Encore à l’état de concept, la deuxième génération de Clubman sera un vrai break familial, doté de six portes.

La marque anglaise avait déjà franchi un cap avec le petit SUV Countryman, qui était son premier véhicule dépassant la barre des 4 mètres de longueur (4,10 m pour être précis). Elle va aujourd’hui plus loin avec ce prototype, qui annonce la prochaine génération de Clubman.

On oublie donc l’architecture originale de l’ancienne mouture, qui était dotée de portes avant classiques complétées par un petit accès supplémentaire à ouverture antagoniste du côté droit. On accède désormais aux places arrière via deux portes traditionnelles. 

La Clubman ne rentre pas totalement dans le rang. Pour la partie coffre, elle conserve ses deux ouvrants battants, comme sur un utilitaire. C’est moins pratique qu’un hayon mais cela a un côté décalé qui va bien avec l’esprit Mini.

Plusieurs raisons expliquent cette refonte en profondeur du Clubman. La plus simple : les ventes du premier modèle n’ont pas été au rendez-vous. La marque britannique a aussi décidé de simplifier sa gamme. Le Clubman avait un positionnement un peu trop bancal. De plus, la marque va lancer une déclinaison 5 portes de la berline, qui aurait vraiment gêné le Clubman s’il n’avait pas évolué.

D’un point de vue esthétique, le nouveau Clubman reste une vraie Mini. On retrouve les codes incontournables de la marque, comme les optiques elliptiques, le vitrage dessiné d’un bloc, le toit rectiligne posé au-dessus, les passages de roues marqués… Comme sur la nouvelle berline, la calandre est agrandie. A l’arrière, on trouve des feux horizontaux. Les montants verticaux peints d’une autre couleur que celle de la carrosserie disparaissent.

Petite surprise à l’intérieur : la planche de bord est inédite. Démarche un peu curieuse : le Clubman de série devrait logiquement reprendre celle de la berline, pourquoi donc avoir imaginé un tout autre poste de pilotage ? Peut-être que celui-ci va servir de source d’inspiration pour l’avenir. La partie supérieure de cette planche de bord semble planer. On retrouve toujours en son centre un gros affichage rond. Les designers ont décliné à l’infini le thème de l’ellipse. La marque ne donne aucune valeur de volume de chargement.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire