Le

La Mini en mode pick-up

Mini Paceman Adventure - 1

Mini est le champion de la déclinaison. A partir de son modèle de base, la « Hatch » trois portes, le britannique a déjà imaginé un cabriolet, un coupé, un roadster, un break et un utilitaire. Son SUV Countryman est lui aussi décliné, même si pour l’instant, il se contente d’une unique variante coupé Paceman. Et pourquoi pas enchainer avec un pick-up ? 

Quand on propose beaucoup de modèles dont les tailles sont comparables, le risque est fort qu’ils se cannibalisent. On en a la preuve avec Mini, spécialiste de la pratique, mais qui cette fois en a clairement trop fait. Le dernier né de la marque, le Paceman, va surement en faire les frais. Les ventes peinent à décoller. La firme anglaise ne souhaite pas pour le moment le retirer de son catalogue et tente de faire parler de lui avec une création unique, l’Adventure.

L’auto a été imaginée par un groupe de jeunes apprentis en formation chez BMW en Allemagne. Un vrai Paceman a servi de base à ce modèle original. Comme sur n’importe quel pick-up, une petite benne prend place derrière le conducteur et le passager. On y accède via un volet qui s’ouvre vers le bas. Le look baroudeur a été renforcé par l’installation d’une petite galerie sur le toit pour porter la roue de secours, sur laquelle est aussi fixée une rangée de projecteurs additionnels.

L’auto est construite sur une version Cooper S, dotée d’un bloc essence de 184 ch et d’une transmission intégrale ALL4. La garde au sol a été relevée et le châssis a été rigidifié. L’Adventure adopte aussi des pneus spécifiques, spécialement conçus pour le tout-terrain.

Pour l’instant, Mini n’a pas prévu d’exposer l’auto dans un salon. Jusqu’au 15 mai, le public peut quand même aller la voir dans sa concession de Munich.

Mini Paceman Adventure - 2

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire