Le

Nissan Juke Nismo : un RS plus puissant

Nissan Juke Nismo RS - 7

Il y a quelques jours, nous vous avons présenté la version restylée du Juke. On avait volontairement oublié de parler de l’inédite déclinaison Nismo RS, pour mieux la mettre en avant dans une présentation distincte, que voici.

Nismo, c’est la division sportive de la marque japonaise (pour Nissan Motorsport). Elle a été relancée en grande pompe en 2013, avec l’arrivée sur le marché d’une version turbulente du Juke, annonçant 200 ch. Mais cela ne semblait pas être assez pour la firme asiatique qui dévoile un modèle encore plus musclé, la Nismo RS.

La puissance du bloc 1.6 DiG-T suralimenté a été portée à 218 ch. Sur la version deux roues motrices à boîte manuelle, le couple maxi gagne 30 Nm, atteignant 280 Nm. Les modèles à traction sont dotés d’un différentiel autobloquant mécanique sur les roues avant, pour assurer une motricité optimale. Un équipement qui n’est pas nécessaire sur les versions quatre roues motrices, dotées d’office d’une boite automatique avec mode séquentiel 8 rapports.

La sonorité du moteur a été améliorée avec un système d’échappement retravaillé. Les ingénieurs ont aussi modifié les réglages d’amortissement et ont rigidifié la caisse. Le freinage a été revu : le diamètre des disques avant est passé de 296 à 320 mm et les disques arrière sont désormais ventilés. Les chiffres de performances n’ont pas encore été donnés.

Le kit carrosserie est identique à celui du modèle Nismo classique (boucliers spécifiques, extensions d’ailes, jupes latérales, becquet, jantes 18 pouces…). On retrouve les modifications esthétiques vues sur le Juke normal : optiques supérieures en boomerang, V chromé de la calandre plus épais, rétroviseurs avec répétiteurs de clignotant intégré… On reconnaît le Nismo RS uniquement aux badges à l’avant et à l’arrière, ainsi qu’aux étriers de freins rouges. A bord, on a une garniture en suédine spécifique sur la casquette de l’instrumentation.

Quatre couleurs de carrosserie sont proposées : blanc nacré, noir métallisé, gris perle et un nouveau gris mat. On retrouve les liserés rouges typiques des modèles Nismo. A l’intérieur, le noir domine, avec quelques touches de rouge.

L’auto sera commercialisée dans la seconde moitié de l’année 2014.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire