Le

Nissan Pulsar : le retour chez les vraies compactes

Nissan Pulsar -2

 Nissan était l’un des rares constructeurs généralistes absents du marché des compactes traditionnelles. Mais c’était une décision totalement assumée. Le japonais avait décidé de se retirer de ce segment trop concurrentiel pour proposer à la place un crossover, le Qashqai. Un choix judicieux, l’auto a été et est toujours un carton commercial. Mais l’asiatique sait qu’une partie de la clientèle aime les autos classiques. Il propose donc de nouveau une anti-Golf, huit ans après la mort de l’Almera.

Pour ce nouveau modèle, la marque utilise un patronyme né en 1978 mais qui a été surtout utilisé en Asie ou Océanie. La Pulsar est parmi les plus longues de sa catégorie, avec 4,38 mètres. L’empattement est d’ailleurs le plus grand du segment, à 2,70 mètres. Nissan promet une habitabilité à la hauteur, avec par exemple un espace aux jambes à l’arrière digne du segment supérieur. En revanche, le coffre est dans la moyenne avec 380 litres.

Avec la Pulsar, Nissan veut donc proposer un modèle compact à ceux qui n’aiment pas le côté SUV du Qashqai. Dommage toutefois que le design de l’auto soit si classique… et encore on est gentil. Sous certains angles, notamment de 3/4 arrière, la Pulsar n’est pas très gracieuse. Nissan a fait le choix d’une silhouette haute, une architecture plutôt curieuse de nos jours, les constructeurs cherchant à abaisser les autos pour réduire les consommations.

A bord, ce n’est pas la folie non plus. La Pulsar hérite d’une planche de bord inédite qui fait dans l’ultra sobriété. L’auto misera sur son arsenal technologique pour faire la différence avec les rivales. On retrouve le Nissan Safety Shield, qui regroupe la détection des objets en mouvement, l’alerte de franchissement de ligne blanche, la surveillance des angles morts et le système de freinage automatique. La Pulsar pourra aussi être équipée d’une vision 360° grâce à quatre caméras.

Côté motorisations, Nissan a décidé de commencer petit avec deux blocs de 110 ch (diesel) et 115 ch (essence). En 2015, un 1.6 turbo de 190 ch sera proposé. Une nouvelle transmission automatique X-Tronic sera disponible. Les émissions de C02 démarreront sous la barre des 95 g/km.

La Pulsar sera fabriquée à Barcelone (Espagne). Les livraisons devraient débuter à l’automne.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire