Le

Nissan Qashqai : succès confirmé

Nissan Qashqai

Renouveler le Qashqai était une mission périlleuse pour Nissan. La première génération a rencontré un énorme succès, il ne fallait donc pas faire d’erreur avec la seconde. Ce n’est visiblement pas le cas puisque l’auto cartonne de nouveau dans les concessions françaises !

Petit flash-back. Au printemps 2007, Nissan lance le Qashqai, le tout premier crossover compact, imaginé pour remplacer la fade Almera. Le succès est immédiat… et encore c’est un euphémisme. La firme japonaise avait fixé un objectif de 5.000 ventes pour la première année… ce nombre a été atteint en quelques semaines seulement ! Les délais de livraison ont alors explosé.

Il a fallu quelques mois pour que tout rentre dans l’ordre. Nissan a dû augmenter plusieurs fois les capacités de production de son usine anglaise. Et ce n’était pas juste un effet de mode puisque l’auto s’est très bien vendue jusqu’à son départ à la retraite en début d’année. Au total, 170.000 Qashqai ont été écoulés en France en 7 ans. Dans le monde, ce sont deux millions d’exemplaires qui ont trouvé preneur.

Nissan avait donc la pression au moment de mettre au point le remplaçant de son best-seller. La marque japonaise n’a évidemment pas pris de risque en reprenant la recette de la première mouture, mais a fait évoluer son design en profondeur. Nissan devait surement avoir un peu d’appréhension lors du lancement. La clientèle aurait pu se lasser, ne pas aimer le nouveau style…

Mais non, le Qashqai II est aussi un best-seller en puissance ! En quatre mois, 10.000 modèles ont été immatriculés dans l’Hexagone ! L’usine tourne donc à plein régime. Elle produit un Qashqai toutes les minutes, 24h sur 24 ! L’auto est actuellement proposée dans plus de 130 pays.

Nissan profite de cette annonce pour officialiser l’arrivée d’une nouvelle version : le bloc essence DIG-T 115 ch est désormais disponible avec une boîte de vitesses automatique à variation continue Xtronic (option à 1.500 €).

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire