Le

Nissan : 400 ch dans les mains !

Nissan ZEOD RC Moteur

Nissan participera aux 24 heures du Mans 2014 avec un drôle d’engin à la forme triangulaire équipé d’une motorisation hybride essence + électricité. La marque japonaise vient de dévoiler une moitié de l’ensemble motopropulseur : le bloc thermique, une nouvelle prouesse en matière de downsizing puisque les 400 ch sont obtenus à partir d’un trois cylindres 1.5 litre !

Pour ceux qui viennent de découvrir le mot « downsizing », petite explication rapide : il s’applique aux moteurs qui développent une forte puissance tout en gardant une faible cylindrée. Les constructeurs automobiles poussent d’ailleurs le bouchon de plus en plus loin. Exemple chez Peugeot : il y a dix ans, la marque proposait un V6 essence 3.0 de 210 ch. Aujourd’hui, son RCZ R est doté d’un quatre cylindres 1.6 turbo de 270 ch ! Chez Mercedes, on trouve sous le capot du GLA 45 AMG un 2.0 turbo de 360 ch !

Mais Nissan enfonce le clou. Il vient de publier les premières images d’un tout nouveau moteur essence trois cylindres 1.5 litre qui annonce la bagatelle de 400 ch à 7 500 tr/min ! Ce bloc devrait développer un couple de 380 Nm. Pour l’instant, il n’est pas question de le retrouver sous le capot du nouveau Qashqai ! Il a été conçu pour le prototype ZEOD RC qui sera engagé aux prochaines 24H du Mans, avec une place dans le box 56 réservé aux véhicules expérimentaux.

Pourtant, ce 1.5 trouverait facilement sa place dans les entrailles des petites Nissan car il est très compact. Il mesure 50 cm de haut, 40 cm de long et 20 cm de large. Il ne pèse que 40 kg (oui donc, il tient dans les bras mais il faut être un peu costaud quand même). Il est associé à une boîte de vitesses à seulement 5 rapports.

La ZEOD RC est une sportive hybride capable de rouler en mode tout électrique. Mais pour l’instant, aucun détail n’a été donné sur la partie « branchée ». On sait juste que Nissan vise les 300 km/h en mode zéro émission et que l’engin devrait être le premier de l’histoire à faire un tour en course en mode 100 % électrique.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire