Le

Nouveau Nissan Qashqai : production lancée

Nissan Qashqai 2014 production

Présentée en novembre dernier, la seconde génération de Qashqai arrivera dans les concessions Nissan le mois prochain. La production de l’auto dans l’usine anglaise de Sunderland vient de débuter. Un exemplaire sort des chaînes toutes les 61 secondes !

La marque japonaise ne se fera pas piéger cette fois. Lorsque Nissan a lancé le premier Qashqai en Europe au printemps 2008, le succès a été immédiat, dépassant toutes les espérances des dirigeants. Conséquence : les délais de livraison ont rapidement explosé, l’usine n’arrivant pas à suivre le rythme des commandes. Tout était rentré dans l’ordre au fil des hausses de cadence.

Celui qui a vraiment popularisé le terme « crossover » en développant le concept chez les véhicules compacts a été le modèle le plus écoulé de Nissan sur le Vieux Continent. Même en fin de vie, l’enfin a su maintenir un bon niveau de vente ! Le constructeur asiatique espère que la toute nouvelle génération va susciter le même engouement. Et pour qu’il n’y ait plus de couac, l’usine tourne déjà à plein régime.

La Qashqai est toujours fabriqué en Angleterre, à Sunderland. Pour la première fois depuis le début de son activité il y a 28 ans, ce site vient de passer le cap des 7 000 employés. Et selon Nissan, 40 000 emplois du secteur automobile britannique profitent de ce succès. Mieux, toujours selon le japonais, les retombées économiques du Qashqai se répandent à travers le monde puisque jusqu’à présent 648 millions d’euros ont été investi dans le développement et la production, soutenant ainsi plus de 224 fournisseurs dans 22 pays.

Depuis 2010, Sunderland, qui fabrique aussi la Leaf électrique, tourne 24 heures sur 24. Pour alimenter toutes les concessions Nissan qui vendent le Qashqai dans le monde avant le lancement de la nouvelle mouture d’ici quelques semaines, le japonais a mis les bouchées doubles, un véhicules sortant des chaînes toutes les 61 secondes !

Pour fêter le lancement de la production, une petite cérémonie a été organisée en présence de David Cameron, le Premier Ministre britannique, qui bien évidemment est ravi que Nissan donne du travail à 7 000 personnes dans son pays. Un fait un peu anodin à la base mais que l’on regarde différemment quand on apprend qu’il y a quelques mois Nissan avait mis en garde la Grande Bretagne face à une éventuelle sortie de l’Union Européenne, un référendum sur le sujet étant dans les tuyaux.

Comme vient de le faire Ford via son directeur de la zone Europe, Stephen Odell, Nissan a déclaré qu’une sortie de l’UE l’obligerait à revoir sa stratégie en Grande Bretagne.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire