Le

Nouvelle Audi TT : dès 39.900 €

Audi TT 2014 - 11

A la rentrée, un peu comme au 1er janvier, certains ont envie de tout changer. Au lieu de prendre un cartable neuf, pourquoi ne pas se faire un plaisir égoïste avec un exemplaire de la nouvelle Audi TT ?! Un doux rêve pour beaucoup… mais pour les autres, les commandes sont ouvertes !

La marque aux anneaux vient de dévoiler la gamme et les tarifs de son nouveau petit coupé, qui avait pris son premier bain de foule en mars au Salon de Genève 2014. La troisième génération débute sa carrière avec deux motorisations. Il y a un essence 2.0 TFSI 230 ch (disponible avec la transmission intégrale Quattro) et un diesel 2.0 TDI 184 ch, qui échappe au malus en rejetant 110 g/km de C02. Audi évoque déjà les nouveautés 2015, avec un 1.8 TFSI 180 ch et la version TTS de 310 ch.

Le TT est proposé avec deux finitions. La première (appelée simplement TT) intègre de série les jantes alliage 17 pouces, les projecteurs Xénon Plus, le régulateur de vitesse, la climatisation automatique, le pack connectivity (qui comprend notamment le bluetooth, le lecteur de carte SD et l’accès à la commande vocale du smartphone) ainsi que l’instrumentation 100 % numérique.

La seconde finition est la S-Line, facturée 4.500 euros de plus. Elle ajoute l’aide au stationnement arrière, les jantes 18 pouces, la navigation, les rétroviseurs rabattables électriquement, le volant sport ou encore la sellerie S-Line cuir/tissu. Le châssis a des réglages spécifiques « plus dynamiques ».

Les prix de base pour chaque moteur sont les suivants :

  • 2.0 TDI 184 ch ultra : 39.900 €

  • 2.0 TFSI 230 ch : 40.300 €

Les premières livraisons se feront fin octobre.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire