Le

Voici la nouvelle Mazda 2

Mazda 2 2015 - 2

Il y a trois ans, le SUV compact CX-5, a inauguré en série le nouveau design Mazda et d’inédites technologies « Skyactiv » pour réduire les consommations. Depuis, le constructeur japonais renouvelle les uns après les autres ses modèles en utilisant ces ingrédients. Après la berline 6 et la compacte 3, c’est au tour de la citadine 2 d’en profiter.

La nouvelle 2 sera lancée dans un premier temps au Japon (sous l’appellation Demio). La production vient d’ailleurs de débuter dans l’Archipel. Les premières images officielles montrent donc un modèle aux spécifications japonaises, avec volant à droite. Mais (sauf surprise), la 2 millésime 2015 sera visible au Mondial de l’Automobile début octobre et devrait arriver dans les concessions européennes au cours du premier semestre 2015.

Comme on l’a évoqué dans l’introduction, la troisième génération de la 2 adopte les derniers codes esthétiques en vogue chez Mazda. Elle s’inspire fortement de sa grande sœur 3, avec des ailes avant gonflées, des flancs généreusement nervurés ou encore une lunette arrière inclinée. A l’avant on retrouve la calandre en V dont la baguette rejoint les optiques, qui intègrent une inédite signature lumineuse.

A l’intérieur, on découvre une planche de bord originale, qui semble très dépouillée. Il n’y a pas de console centrale traditionnelle mais juste un écran tactile et des commandes de climatisation séparés par un bandeau d’aérateurs.

Pour l’instant, Mazda se fait discret sur les données techniques. On sait juste qu’il y aura sous le capot un 1.5 essence décliné en différents niveaux de puissance et un inédit 1.5 diesel (présenté il y a quelques semaines). La nouvelle 2 compte mettre en avant de faibles consommations et devrait peser une centaine de kilos de moins que l’actuel modèle.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire