Le

Mazda MX-5 : rendez-vous début septembre

Mazda MX-5

Les vacances d’été ne sont pas encore commencées mais certains pensent déjà à la rentrée ! Mazda vient ainsi d’annoncer que sa nouvelle MX-5 sera dévoilée au tout début du mois de septembre.

La prochaine génération du roadster japonais sera officiellement révélée à la fin de la période estivale ! Voilà qui pourrait manquer de logique. Mais Mazda prend de l’avance sur les vacances de l’année prochaine, à la manière des créateurs de mode qui dévoileront leurs collections printemps/été 2015 en octobre. D’autant que si la nouvelle MX-5 sera exposée au Mondial de l’Automobile à Paris cet automne, elle n’arrivera pas dans les concessions avant plusieurs mois.

La MX-5, aussi appelée Miata aux Etats-Unis, c’est indiscutablement la plus connue des Mazda. Et c’est aussi un roadster à records. Il est d’ailleurs mentionné dans le fameux « Guinness Book » en tant que véhicule sportif à deux places le plus vendu dans le monde. Plus de 945.000 unités ont été produites depuis la naissance du modèle en 1989. Si vous êtes un champion du calcul, vous avez compris que l’auto fête cette année son quart de siècle d’existence !

Et quoi de mieux que de célébrer cela avec une toute nouvelle génération. Pour dévoiler l’auto, Mazda a déjà prévu plusieurs événements à différents endroits de la planète les 3 et 4 septembre prochains. Pour l’Europe, cela se passera à Barcelone en Espagne. Mazda a déjà invité les actuels possesseurs d’un MX-5 à venir voir en avant-première le nouveau modèle le 6 septembre.

Pour la quatrième mouture du MX-5, Mazda est parti à la chasse aux kilos superflus. Il se murmure que le poids moyen serait en baisse d’une centaine de kilos. L’auto repasserait donc sous la tonne et retrouverait son poids d’origine ! A la base, la future MX-5 devait avoir une jumelle chez Alfa Romeo. Mais le patron de Fiat a stoppé le développement du modèle du trèfle, considérant qu’une Alfa devait être 100 % italienne. Abarth aurait récupéré le projet.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire