Le

Nouvelle Mini : la John Cooper Works arrive

Mini John Cooper Works 2015 - 9

Avec cette version John Cooper Works, la gamme de la nouvelle Mini à 3 portes est désormais complète ! La plus épicée des petites britannique propose désormais 231 ch. Un record pour une auto de série de la marque.

231 ch, voilà un chiffre qui nous rappelle quelque chose ! C’est la même puissance que l’Audi S1, la plus grande rivale de cette Mini énervée. C’est un sacré hasard. La « JCW » reprend le bloc quatre cylindres 2.0 Twin Power Turbo de la Cooper S (qui développe elle 192 ch). Le couple est de 320 Nm (on comprend alors mieux les nombres sur la plaque d’immatriculation du modèle photographié).

Il est disponible dès 1.250 tr/min, un régime très bas. La souplesse devrait être au rendez-vous ! Les performances le sont avec une vitesse de pointe de 243 km/h et un 0 à 100 km/h réalisé en 6,3 secondes quand l’auto est dotée d’une boîte manuelle 6 rapports. Car on peut aussi choisir une boîte automatique 6 vitesses, avec palette au volant. On gagne avec 2 dixièmes pour atteindre les 100 km/h.

En bonne Mini, la JCW promet des sensations de conduite typées karting. Le poids est en baisse d’une centaine de kilos par rapport à l’ancien modèle (poids de base : 1.205 kg). L’auto est équipée d’une suspension Sport et de freins Brembo, avec des étriers peints en rouge. On peut, grâce au Mini Driving, faire évoluer plusieurs paramètres de la voiture selon ses goûts (lois d’amortissement, d’accélérateur, de direction…).

Côté look, quelques changements par rapport à une Cooper S avec par exemple des prises d’air en plus, à la place des antibrouillards. La calandre intègre une baguette rouge. A bord, les sièges à l’avant ont un appuie-tête intégré. Plusieurs éléments sont signés John Cooper Works et de nombreuses touches de rouge parsèment l’habitacle.

L’auto devrait arriver dans les concessions au printemps, avec un prix supérieur à 30.000 €.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire