Le

L’occasion du mois : Lamborghini Veneno

Lamborghini Veneno Roadster

En 2013, Lamborghini a fêté ses 50 ans. L’année avait été riche en événements pour la marque italienne, avec par exemple la présentation du concept-car Egoista. Lambo avait aussi dévoilé une hypercar, la Veneno, produite en série très limitée : trois coupés et neuf roadsters. Un de ces derniers vient d’apparaître sur le marché de l’occasion.

Séance de rattrapage pour ceux qui voulaient une Veneno ! Seulement 12 autos ont été mises en vente et on imagine que Lamborghini a choisi les 12 clients avec des critères très stricts. Apparemment, parmi ceux-ci il y avait un spéculateur qui souhaite déjà revendre son véhicule. Il ne l’aura pas gardé longtemps puisqu’il s’agit d’une version roadster, dévoilée il y a moins d’un an.

Sans surprise, comme c’est toujours le cas avec ce type de véhicules (on l’a déjà vu cette année avec la LaFerrari et la McLaren P1), le vendeur en profite pour se faire une jolie plus value. A sa sortie, la Veneno Roadster était déjà l’une des autos les plus chères du marché, avec un prix de 3,3 millions d’euros. Cet exemplaire d’occasion est mis en vente pour la modique somme de 4.798.915 euros. C’est près d’1,5 million de plus que le tarif neuf ! Le kilométrage n’est pas précisé par le site Internet allemand qui a publié la petite annonce.

La Veneno Roadster est dérivée de l’Aventador. Elle en reprend son V12 6.5 litres mais la puissance est poussée à 750 ch. La vitesse maxi est de 355 km/h et le 0 à 100 km/h est réalisé en moins de 2,9 secondes. Pas de surprise pour la couleur puisque les neuf exemplaires sont en « Rosso Veneno », une teinte rouge spécialement mise au point pour cette auto.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire