Le

Karl, la nouvelle petite Opel

Opel Karl 2015 - 7

Oubliez l’Agila. L’entrée de gamme d’Opel se nommera désormais Karl. L’auto sera commercialisée l’été prochain mais vient déjà d’être dévoilée en intégralité.

Le nom change mais pas la silhouette. La plus petite des Opel reste une citadine 5 portes à la hauteur importante. Elle mesure 3,68 mètres de longueur, soit deux centimètres de moins que l’Adam… et six de moins que l’Agila. Son design est très classique. On a l’impression de l’avoir déjà vue. L’arrière ressemble beaucoup à l’ancienne Corsa ! A noter que cette auto n’a pas été mise au point avec Suzuki comme les Agila. La Karl aura quand même une cousine : la nouvelle Chevrolet Spark, qui ne sera pas commercialisée chez nous.

A bord, cette Opel ne fait pas dans la gaieté. On espère que la marque proposera à sa clientèle des intérieurs plus colorés, comme c’est le cas chez la concurrence. On a l’impression que la Karl joue la carte du sérieux et du fonctionnel pour ne pas gêner la petite Adam. La présentation de la planche de bord est sobre et plutôt soignée, avec un joli volant. La version haut de gamme photographiée ici reçoit un grand écran tactile, placé au-dessus des aérateurs centraux. On peut y connecter son smartphone.

L’équipement est d’ailleurs à la page, avec des systèmes inédits dans la catégorie dont l’alerte de franchissement de ligne blanche. La Karl pourra aussi être dotée d’un régulateur de vitesse, d’une aide au stationnement arrière, d’antibrouillards ou encore d’un volant chauffant.

Un seul moteur est annoncé : un inédit trois cylindres 1.0 essence de 75 ch, promis silencieux. Il remplacera le vieux 1.2 68 ch. La boîte est manuelle avec 5 rapports. La Karl aura un prix d’appel sous les 10.000 €. Actuellement, l’Agila débute à 11.690 €.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire