Le

Opel : un nouveau 2.0 diesel

Opel Insignia

En plus de renouveler son gamme de modèles, avec par exemple le lancement de la cinquième Corsa, Opel s’est lancé dans un vaste chantier : la modernisation de son offre de motorisations. Après avoir mis au point un inédit 1.6 CDTI décliné en plusieurs niveaux de puissance, l’allemand dévoilera à Paris un nouveau 2.0 CDTI, qui sera inauguré par les Insignia et Zafira Tourer.

Ce bloc développe une puissance de 170 ch et un couple maxi de 400 Nm disponible à partir de 1.750 tr/min. Il va remplacer le 2.0 CDTI de 163 ch. Si la puissance et le couple augmentent respectivement de près de 5 et 14 %, les consommations et émissions de C02 sont en baisse. Mais Opel ne donne pas encore de chiffres pour les deux autos.

On en saura plus lorsque ce 2.0 sera mis en vente, l’année prochaine. Opel précise cependant que ce quatre cylindres est conforme aux nouvelles normes anti-pollution Euro 6. Il est doté d’un système de réduction catalytique sélective, qui supprime les oxydes d’azote des gaz d’échappement. Le dispositif fonctionne grâce à une solution constituée d’eau… et d’urée ! Opel n’indique pas encore si ce bloc sera compatible avec une boîte automatique.

Comme pour le 1.6, la marque allemande promet de gros progrès en matières de bruits et de vibrations. Au ralenti, le volume sonore baisse de cinq décibels. Pour obtenir ce résultat, les ingénieurs ont revu un grand nombre de pièces : nouvelle culasse en aluminium, collecteur d’admission recouvert d’un couvercle réalisé en matériau insonorisant, nouvel arbre d’équilibrage… Développé par des ingénieurs basés en Italie, en Allemagne et en Amérique du Nord, ce bloc sera fabriqué dans l’usine moteurs Opel de Kaiserslautern, en Allemagne.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire