Le

Le Peugeot 2008 DKR en tenue de combat

Peugeot 2008 DKR

Voilà plusieurs mois que la silhouette du 2008 DKR est connue. Mais jusqu’à maintenant, l’auto s’était montrée toute de noir vêtue. La voici aujourd’hui présentée avec ses couleurs définitives.

Le grand jour approche ! Le 4 janvier, Peugeot participera de nouveau au rallye raid le plus exigeant du monde, le Dakar, qui depuis plusieurs années maintenant se déroule de l’autre côté de l’Atlantique. La marque au lion avait annoncé son retour en mars et avait présenté sa bête de course un mois plus tard au Salon de Pékin.

Le 2008 DKR avait pour l’instant fait des apparitions en public avec une robe monochrome noire. Aujourd’hui, il prend enfin des couleurs ! L’engin perd un peu de son côté menaçant mais sa silhouette reste très impressionnante, avec notamment d’immenses roues. Le 2008 DKR définitif est doté d’une carrosserie alliant bleu, rouge et blanc, des teintes patriotiques… et en rapport avec les principaux sponsors de Peugeot pour cette aventure (Total et Red Bull).

Pour Cyril Despres, qui sera l’un des pilotes, l’auto « paraît bien plus agressive comme ça ». Son collègue Stéphane Peterhansel retient un aspect pratique : « Le fait que l’habitacle soit entouré de blanc est un bon atout contre la chaleur. J’ai déjà roulé avec un toit noir et cela fait une vraie différence ».

Pour l’instant, si Peugeot est content de sa voiture (le directeur de Peugeot Sport Bruno Famin a indiqué que les essais avaient conforté les équipes dans leurs choix techniques), il reste humble. L’objectif pour cette première année avec le 2008 DKR est avant tout d’aller le plus loin possible avec le maximum de voitures. Les trois autos engagées rejoindront l’Argentine courant décembre en empruntant l’avion, après une ultime séance de mise au point au Maroc.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire