Le

Peugeot 2008 DKR : avec V6 diesel !

Peugeot 2008 DKR

Peugeot a annoncé son retour en rallye-raid au mois de mars. L’engin de compétition nommé 2008 DKR a été présenté à Pékin en avril. L’objectif numéro 1 de ce véhicule est de gagner le Dakar en janvier 2015. Aujourd’hui, la marque au lion détaille la fiche technique de la bête !

La marque française va de nouveau tenter sa chance sur le Dakar avec un véhicule… à deux roues motrices ! Peugeot Sport a retenu cette solution technique car elle présente « des avantages très intéressants ». En effet, pour équilibrer les chances de chacun, le règlement compense les atouts de la transmission intégrale en octroyant de précieux avantages aux deux roues motrices.

Une deux roues motrices est autorisée à embarquer un poids nettement inférieur à un 4×4. Elle a aussi le droit à des roues plus grandes et à des débattements de suspensions plus généreux (460 mm au lieu de 250 mm), un plus pour les terrains fortement accidentés. Le 2008 DKR, qui mesure 4,10 mètres de longueur, est ainsi doté de pneus de 37 pouces, ce qui lui donne un look très particulier, avec une hauteur de 1,91 mètre ! Le porte-à-faux avant très court permettrait presque au 2008 DKR de grimper un mur ! Il est équipé d’un système de télé-gonflage, qui permet de modifier la pression des pneus depuis l’habitacle au moment de franchir une dune.

Sous la carrosserie en carbone se cache un V6 bi-turbo diesel 3 litres, implanté en position centrale arrière, au cœur de la structure tubulaire en acier. Ce bloc développe une puissance de 340 ch et un couple maxi de 800 Nm. Peugeot annonce une vitesse de pointe de 200 km/h. La boîte de vitesses compte six rapports et est à commande séquentielle manuelle. La capacité du réservoir est de 400 litres. Jean Christophe Pallier, responsable technique du projet Dakar, indique que « loger tous les organes techniques indispensables dans un si petit espace a été un vrai casse-tête ».

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire