Le

Peugeot 208 Natural

Peugeot 208 Natural

Alors que Renault présente au Salon de Sao Paulo un concept de Duster pick-up, Peugeot joue la carte de l’écologie avec la 208 Natural, imaginée par le centre de style local.

La marque au lion présente cette auto comme « un laboratoire expérimental de nouvelles solutions ». Concrètement, la 208 Natural intègre des matériaux renouvelables ou à base d’éléments naturels. Par exemple, elle est recouverte d’une peinture minérale dérivée de terre. Sur le toit, on trouve des décorations en pierre laminée.

Ce modèle adopte un kit aérodynamique en fibre de carbone recyclé, fabriqué à partir d’anciennes pièces de l’industrie aéronautique. A bord, il y a une sellerie en cuir traitée avec des teintes végétales et recouverte d’écailles de pirarucu, un poisson que l’on trouve dans le bassin amazonien. Peugeot indique la présence d’un pare-soleil en newspaperwood, un matériau que l’on a vu sur le concept Exalt exposé au Mondial de l’Automobile, constitué de journaux recyclés et compressés. Il y a aussi des monogrammes en bambou ! La 208 Natural est présentée à l’occasion des 15 ans des puits de carbone forestier de Peugeot en Amazonie.

Peugeot présente aussi pour la première fois en Amérique Latine le crossover 2008, qui vient de franchir la barre des 200.000 exemplaires produits depuis son lancement. Il sera mis en vente l’année prochaine au Brésil. Le constructeur français pense qu’il représentera une vente sur cinq dans ce pays. Pour attirer les curieux sur son stand, Peugeot compte aussi sur la version DKR du 2008, qui fait lui aussi sa première apparition de l’autre côté de l’Atlantique, un peu plus de deux mois avant le début du Rallye Dakar.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire