Le

La Peugeot 208 mise à jour

Nouvelle Peugeot 208 - 13

Pour relancer les ventes de sa citadine, distancée par la Renault Clio en France et à la peine en Europe, Peugeot lui offre un petit lifting et de nouveaux moteurs diesel.

La 208 passe déjà par la case restylage, trois ans après ses débuts commerciaux. Mais d’un point de vue esthétique, le lifting est assez léger : seul le bouclier avant a vraiment été changé. Il intègre une bouche agrandie au maillage à effet 3D. L’habillage des optiques et des feux a été modifié. La palette de couleurs de carrosserie accueille un inédit Orange Power. Peugeot proposera enfin des petits packs de personnalisation, dont un nommé « Menthol White » avec des touches blanches.

A l’intérieur, c’est le service minimum : Peugeot a juste changé un bandeau sur la planche de bord, avec un aspect plus qualitatif. Ceux qui n’avaient pas apprécié la position déroutante de l’instrumentation (en hauteur, pour qu’on puisse la lire au-dessus du volant) seront déçus de voir que rien n’a changé sur ce point là.

L’équipement est amélioré avec l’arrivée de la caméra de recul et du freinage automatique d’urgence en ville, qui fonctionne jusqu’à 30 km/h. Côté gamme, l’offre est enrichie avec une version à l’aspect sportif GT Line, qui se reconnaît notamment à sa calandre rouge.

Du côté des motorisations, les changements les plus importants sont au niveau du diesel : la 208 adopte le nouveau 1.6 BlueHDi, décliné en trois niveaux de puissance : 75, 100 et 120 ch. Tous sont dotés d’un Stop and Start. Pour l’essence, la nouveauté est le 1.2 PureTech turbo 110 ch, disponible avec une boîte manuelle 6 rapports ou une boîte automatique EAT, elle aussi à 6 rapports.

La « nouvelle » 208 sera dévoilée en première mondiale au Salon de Genève. Elle arrivera dans les concessions Peugeot en juin.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire