Le

Peugeot 408 – Salon Pékin 2014

Peugeot 408 - 2

Si Citroën a misé sur le SUV à Pékin, Peugeot a joué la carte classique de la berline, un genre encore très en vogue sur le marché chinois. A côté du concept Exalt, la firme au lion a dévoilé en première mondiale la nouvelle 408, une 308 trois volumes revue et corrigée. 

Impossible de percer en Chine sans une berline statutaire. Peugeot l’a vite compris et proposait déjà depuis quelques années une première 408, très proche de l’ancienne 308. La nouvelle venue est de nouveau dérivée de la compacte sochalienne. Mais preuve que les attentes des chinois ont évolué, la firme française ne l’a pas faite à l’économie en greffant à la hâte une malle à la deuxième génération de 308.

La 408 a été mise au point en parallèle et hérite de son propre style, même s’il y a logiquement un air de famille. Petite différence tout de même, mais au final très importante, le logo est logé à l’avant dans la calandre, agrandie pour l’occasion. Une première pour une Peugeot dotée du nouveau design de la marque… et surement pas une dernière. La 508 restylée devrait l’imiter à la fin de l’année. Le coffre est bien intégré à l’ensemble.

Sous le capot prend place un moteur essence turbo THP 1.6 litre. Peugeot n’a pas encore précisé sa puissance. Il est associé à un Stop and Start. L’auto utilise la nouvelle plate-forme modulaire EMP2, une première pour un modèle PSA lancé en Chine. L’empattement est généreux, avec 2,73 mètres. Les passagers arrière devraient avoir de la place pour leurs jambes. C’est un critère très important au moment de l’achat pour un Chinois. La 408 misera aussi sur son équipement complet, avec phares full LED, capteurs d’angles morts ou aide au créneau.

Cette 408 ne sera pas proposée en France.

Peugeot 408 - 1

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire