Le

Peugeot Partner : petit lifting

Peugeot Partner 2015 - 5

C’est d’une logique implacable ! Quelques jours après le Berlingo, le Peugeot Partner est à son tour légèrement revu.

> Ce qui change à l’extérieur

Le Partner est davantage modifié que le Berlingo, avec une face avant entièrement redessinée. Déjà très proches, les deux autos le sont encore davantage. En effet, le Partner reprend à son compte les optiques du Berlingo ! La calandre reste typée Peugeot, avec une ouverture cerclée de chrome qui intègre le lion. Le bouclier est aussi semblable à celui du Citroën, avec des barres de diodes repositionnées vers les antibrouillards. Peugeot propose toujours une version Outdoor, typée aventure avec des protections en plastique en plus.

> Ce qui change à l’intérieur

Comme pour le Berlingo, quasiment rien ne bouge à l’intérieur. Les nouveautés concernent surtout l’équipement, avec une montée en gamme. Le Partner adopte le désormais incontournable écran tactile 7 pouces, bien placé et accessible. Il permet d’accéder aux fonctions radio, ordinateur de bord, téléphone en mains libres et navigation (en option, avec affichage des limitations de vitesse et information trafic).

Le Partner reçoit aussi la fonction Mirror Screen, qui permet de contrôler des applications de son smartphone via l’écran de la voiture. Moyennant suppléments, le ludospace Peugeot peut aussi être doté d’une caméra de recul et d’une aide au stationnement à l’avant. Le freinage automatique d’urgence sera également disponible d’ici la fin de l’année.

> Ce qui change sous le capot

Le Partner adopte les nouveaux moteurs diesel 1.6 BlueHDi. Trois niveaux de puissance existent : 75, 100 et 120 ch. La version 100 ch est proposée avec la boîte pilotée à 6 rapports. En essence, il y a le 1.6 VTi en 98 et 120 ch. Il faudra attendre début 2016 pour trouver sous le capot le nouveau bloc essence 1.2 PureTech 110 ch.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire