Le

Photos : la Mustang en haut de l’Empire State Building

Ford Mustang Empire State Building - 9

La plus célèbre des américaines fête aujourd’hui ses 50 ans ! Pour marquer le coup, Ford a relevé un sacré défi : exposer un exemplaire de la nouvelle génération en haut d’un bâtiment mythique de New York, l’Empire State Building. Pour faire grimper l’auto jusqu’au 86ème étage, il a fallu la découper en plusieurs morceaux.

L’opération est doublement symbolique. La toute première Mustang avait en effet été dévoilée dans la Big Apple, à l’occasion d’une Exposition Universelle, et avait été exposée en haut du deuxième plus haut gratte-ciel de la ville en 1965.

Gros souci cependant : l’auto ne pouvait pas être déposée sur la terrasse de l’immeuble d’un bloc. Aucune grue n’est assez grande et il était impossible d’utiliser un hélicoptère. Il a donc fallu la découper, comme en 1965, et utiliser les ascenseurs.

Mais la Mustang de 2014 est plus grande et plus large que son ancêtre. Le transfert était donc encore moins aisé. Rien n’a été laissé au hasard par Ford. Tout d’abord, la marque a mesuré les ascenseurs et les portes du bâtiment et a pris connaissance des limites de poids. Une réplique d’un ascenseur a même été créée en atelier pour qu’il n’y ait aucune mauvaise surprise.

Ensuite, il a fallu passer à la découpe. Les experts en métaux de la marque ont analysé l’auto pour déterminer les meilleurs endroits pour trancher. Les différents morceaux ont été transportés dans des caisses en bois fabriquées pour l’occasion.

Une fois les éléments acheminés en haut de la tour, il a fallu les assembler en plein air en un temps record. La terrasse n’est fermée au public qu’entre 2h00 et 8h00 du matin. Les équipes s’étaient entrainées en atelier à faire le puzzle pendant plusieurs jours.

L’auto sera visible en haut de l’Empire State Building jusqu’à ce soir. Elle sera ensuite démontée et emportée rapidement dans la nuit. Un peu tard donc pour aller la voir depuis chez nous mais heureusement la marque a publié de belles images.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire