Le

Feu de Porsche 911 GT3 : problème résolu

Porsche 911 GT3

Il y a quelques semaines, on vous parlait des incendies qui touchaient des Porsche 911 GT3, un modèle tout juste commercialisé. La marque avait alors suspendu les livraisons et avait carrément demandé à ceux qui avaient déjà un modèle de ne plus rouler avec, le temps d’identifier le problème. C’est enfin chose faite.

L’affaire avait été prise très au sérieux par la marque allemande. Heureusement on va dire. La GT3, c’est LA sportive de la gamme Porsche, une vitrine du savoir-faire de la firme de Zuffenhausen. Alors quand plusieurs modèles s’embrasent à différents endroits de la planète et que l’info fait la Une de la presse spécialisée, l’heure est grave.

Porsche avait donc tout simplement stoppé la production et demandé aux 783 personnes qui utilisaient un exemplaire du modèle (commercialisé depuis 2013) de le laisser au garage. Voilà qui entachait sérieusement l’image de la marque.

Pour que cette fâcheuse situation ne dure pas, Porsche a donc dépéché un maximum d’experts pour identifier le souci. Au final, tout prend origine au niveau d’une des vis de têtes de bielle, mal fixée. En se détachant, celle-ci pouvait percuter et abîmer le carter moteur, ce qui provoquait des fuites d’huile et pouvait entrainer des départs de feu.

Et chez Porsche, aux petits maux les grands remèdes. La marque ne va pas se contenter de remplacer uniquement la pièce défectueuse. Les autos vont repasser au garage pour recevoir un moteur flambant neuf, avec fixations optimisées. Les centres Porsche ont attaqué à contacter les clients concernés.

Porsche précise qu’aucun autre modèle de la gamme n’est touché. L’opération va surement coûter beaucoup d’argent à la marque, mais il y a un blason à redorer.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire