Le

Porsche Cayman GT4 : 385 ch !

Porsche Cayman GT4 - 10

Avec le GT4, Porsche brise un tabou : il propose un Cayman plus puissant que la 911 Carrera, une première depuis que le petit coupé de la marque allemande existe.

> Coupé > Six cylindres 3.8 385 ch > 88.310 € > Commercialisation fin mars

La première génération du Cayman était montée jusqu’à 340 ch, soit 5 ch de moins que la 911 Carrera de l’époque. L’actuelle mouture propose aussi 340 ch au mieux en déclinaison GTS, 10 ch de moins que la 911 de base. Preuve que Porsche a toujours fait attention à ne pas faire chevaucher les deux gammes. Jusqu’à aujourd’hui !

Le petit coupé est décliné pour la première fois en version radicale GT. Il hérite d’un flat-six 3.8 dérivé de la grande sœur qui développe 385 ch ! De quoi atteindre 295 km/h et passer de 0 à 100 km/h en 4,4 secondes. Des performances proches de celles de la 911 Carrera S !

Le Cayman GT4 est uniquement disponible avec une boîte de vitesses manuelle 6 rapports. Le châssis reprend de nombreux éléments de la 911 GT3 ! Il a été abaissé de 30 mm. Porsche propose en option un système de freinage céramique.

D’un point de vue esthétique, le Cayman GT4 se reconnaît au premier coup d’oeil… à l’arrière. Cette version est équipée d’un grand aileron fixe. Autres changements : le spoiler avant et les jantes. Dans l’habitacle, on trouve en configuration de base des sièges revêtus de cuir et d’alcantara. Des baquets en matière synthétique renforcée de fibre de carbone sont disponibles en option. Le GT4 ne fait pas l’impasse sur les équipements de confort (climatisation, GPS…). Porsche a t-il dans les cartons une variante plus radicale encore, une GT4 RS ?

La GT4 arrivera dans les concessions françaises fin mars. Le prix est déjà connu : 88.310 €.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire