Le

PSA, champion des brevets en France

Peugeot 308 PureTech

Une fois de plus, PSA Peugeot-Citroën est le premier déposant de brevets français. Selon l’INPI, en 2013, 1.378 brevets publiés concernaient le groupe automobile. C’est 30 de plus qu’en 2012… et le double du deuxième du classement !

Ces brevets ont été déposés entre juillet 2011 et juin 2012. Selon PSA, ils « reflètent l’engagement continu du groupe en matière de Recherche et Développement malgré les difficultés traversées. Anticiper et innover sont les maîtres mots pour PSA afin de répondre aux grands enjeux de la mobilité de demain ».

Et ces innovations ne concernent pas que les voitures les plus technologiques du groupe. La preuve : la Citroën C4 Cactus, qui joue la carte de l’anti-superflu, est particulièrement bien lotie. L’auto inaugure par exemple les Airbump, des protections en plastique qui renferment des capsules d’air pour amortir les petits chocs du quotidien, ou encore le déport de l’airbag passager dans le pavillon, pour libérer de la place dans la planche de bord.

Beaucoup de brevets concernent la réduction des consommations et des émissions. Exemple : la nouvelle ligne d’échappement Blue HDI, combinaison inédite de deux technologies, le SCR et le FAP pour à la fois supprimer 99,9 % des particules et éliminer 90 % des oxydes d’azote émis par le moteur. Ce système représente à lui seul plus de 100 brevets !

De son coté, Renault, qui est seul quand PSA représente deux marques, est quatrième du classement général, avec 543 brevets publiés en 2013. Mais le nombre est en forte hausse. En 2012, le losange était 8ème avec 341 brevets publiés. L’équipementier automobile Valeo est 5ème du général (494 brevets).

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire