Le

Range Rover Evoque : plus chic, plus puissant

Range Rover Evoque Autobiography

Succès commercial depuis son lancement il y a trois ans, l’Evoque évolue régulièrement pour rester dans le coup. Range Rover dévoilera à Genève deux nouvelles versions haut de gamme Autobiography, dont une dotée d’un bloc essence de 285 ch.

Petite déception cependant : on pensait que ce nouvel Evoque musclé adopterait un badge sportif inédit, avec un look spécifique, pour donner la réplique à l’Audi RS Q3. L’auto préfère jouer la carte du luxe, même si elle hérite de quelques détails stylistiques inédits qui lui donnent un peu plus de caractère.

On remarque ainsi des jantes en alliage de 20 pouces forgées et de nouveaux éléments décoratifs extérieurs. La calandre a été redessinée, la jupe avant abaissée et l’entourage des antibrouillards est modifié. Ces changements concernent les deux versions Autobiography.

La première peut être commandée avec un bloc diesel de 190 ch ou un essence de 240 ch. La seconde, nommée Dynamic, hérite donc d’un nouveau moteur essence 2.0 de 285 ch (couple de 400 Nm). Dans tous les cas, la transmission intégrale et la boîte de vitesses automatique à 9 rapports sont de série.

Le modèle Dynamic a fait l’objet d’attentions particulières. La direction a été reparamétrée, avec une meilleure précision autour du point milieu. Les suspensions ont été revues, avec des ressorts plus fermes et des amortisseurs recalibrés. Objectif : améliorer l’agilité. Les ingénieurs ont monté des disques de frein avant de 350 mm. Le système Torque Vectoring by Braking fait partie de la dotation de série : il agit sur les quatre roues pour réduire le sous-virage.

A l’intérieur, les modèles Autobiography sont dotés d’une sellerie cuir déclinée en six coloris. Les Autobiography Dynamic reçoivent une sellerie cuir spéciale, avec des sièges sport ou climatisés, déclinée en quatre coloris. L’équipement est enrichi avec l’apparition de l’app Land Rover InControl, qui permet au propriétaire de relier son smartphone au système multimédia de l’auto pour utiliser directement des applications du téléphone depuis l’écran du véhicule.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire