Le

Nouveau record mondial de vitesse pour une auto

Hennessey Venom GT

La voiture de série (c’est quand même un bien grand mot) la plus rapide de la planète n’est plus la Bugatti Veyron. Une américaine vient de lui voler la vedette. Son nom ? Hennessey Venom GT.

La bataille dans le monde des « hypercars » fait rage. Les constructeurs se livrent à une course à la puissance qui semble sans fin. Il n’est plus rare de nos jours de voir des préparateurs sortir des bolides de plus de 1000, voire 1200 chevaux. Mais personne ne s’était vraiment attaqué au record de vitesse de la Bugatti Veyron, validé à 431,07 km/h par le Guiness Book. Il est vrai que la puissance ne fait pas tout. Si le châssis et l’aérodynamiques ne suivent pas, difficile de tutoyer les sommets.

Mais les choses changent avec l’arrivée de cette Venom GT, produite par le préparateur américain Hennessey. L’auto associe une base Lotus à un bloc V8 5 litres de 1244 ch. Elle vient de battre le record de la Bugatti le 14 février sur le tarmac du centre spatial Kennedy en Floride, en atteignant les 435,31 km/h.

Le plus incroyable est que Hennessey affirme qu’il y a encore de la marge et que sa Venom GT serait capable d’atteindre les 450 km/h. Pour cela, il aurait fallu réaliser l’essai sur une piste ovale, plus favorable à ce genre d’exploit que la « petite » ligne droite de 5,2 km du Kennedy Center. Bugatti avait utilisé une surface de ce type pour homologuer son record.

Le pilote de la Venom GT a donc dû freiner assez vite pour ne pas finir en hors piste. D’autant qu’avec ce genre d’engin, il faut presque un kilomètre pour passer de 435 à 110 km/h ! Seul petit souci pour Hennessey, le record ne sera jamais « officiel » car le Guiness Book demande une production de 30 unités pour considérer l’auto comme voiture de série. Et l’américain ne prévoit que 29 Venom GT…

Photo : Hennessey

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire