Le

Renault augmente la production du Captur

Renault Captur

Si comme on vient de le voir la marque au losange a du mal avec ses modèles électriques, ses dernières nouveautés « classiques » rencontrent le succès, notamment le petit crossover Captur. La cadence de production dans l’usine de Valladolid va donc une nouvelle fois être revue à la hausse.

Les constructeurs français n’avaient pas su anticiper le succès des SUV compacts, proposant en retard des produits bricolés à la hâte (Citroën C4 Aircross et Peugeot 4008 dérivés du Mitsubishi ASX) ou sans saveur (Renault Koleos). Ils n’ont pas voulu répéter cette grosse erreur chez les crossovers urbains, une catégorie née il y a quatre ans avec le Nissan Juke mais qui compte encore peu de représentants.

Peugeot et Renault se sont donc rapidement mis au travail pour lancer quasiment en même temps les 2008 et Captur. Et c’est un succès. En début d’année, le modèle du lion franchissait la barre des 100 000 exemplaires produits, un seuil que le véhicule du losange avait déjà atteint. Et la forte demande du Captur ne faiblit pas, ce qui pousse Renault à augmenter le rythme de la production.

Ce n’est pas la première fois que la cadence est revue à la hausse. C’est bien simple, au début, 350 autos sortaient des chaînes par jour. Ensuite, ce fut 680. Et d’ici quelques semaines, ce seront 900 modèles qui seront assemblés quotidiennement dans l’usine espagnole de Valladolid, qui tournera alors à 100 % de ses capacités. La marque va devoir embaucher 250 personnes supplémentaires.

C’est donc une bonne nouvelle pour la firme au losange, d’autant que le Captur est un produit très rentable. La marque indique d’ailleurs que 80 % des modèles vendus ont une peinture bi-ton, un équipement qui a grandement participé au succès du véhicule.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire