Le

Renault Kwid Concept, avec drone intégré

Renault Kwid Concept - 12

Pour la première fois de son histoire, Renault présente un concept-car en dehors de l’Europe. Pour dévoiler le Kwid, la marque au losange a choisi l’Inde, un pays où les ventes de voitures sont en plein boom. Le losange compte bien en profiter. 

Le français est déjà en grande forme sur le marché indien. Ses ventes ont explosé entre 2012 et 2013, avec + 83 %, grâce à l’arrivée du Duster. La prochaine grande étape de Renault dans cette zone géographique devrait être le lancement d’une auto inédite à 5 000 €. On pensait d’ailleurs qu’elle serait prête pour le Salon de Delhi. On a découvert à la place ce concept de petit SUV. Le Kwid est loin d’un modèle de série mais doit-on comprendre que le véhicule « pas cher » tant attendu rentrera dans la catégorie des 4×4 urbains ?

Cet engin est pleinement tourné vers l’international. D’ailleurs, à l’intérieur, il adopte une architecture originale. Trois personnes prennent place à l’avant, mais le conducteur est au milieu. Avec un poste de pilotage au centre, le Kwid est adapté à tous les pays, que l’on roule à droite ou à gauche. Deux personnes supplémentaires peuvent s’installer à l’arrière. Comme souvent sur les concepts de Renault, l’habitacle, inspiré des nids d’oiseaux, est très minimaliste.

Le Kwid veut séduire les jeunes consommateurs des nouveaux marchés. Il est donc connecté, avec un écran tactile TFT qui permet d’accéder à différents services en ligne. Originalité de cette étude de style : un drone est caché sous un élément pivotant à l’arrière du toit. On le commande depuis une tablette tactile dans l’habitacle. On peut l’utiliser pour s’informer du trafic, prendre des photos du paysage, détecter des obstacles sur la route…

Sous le capot, il y a un bloc essence 1.2 turbo, associé à la boîte de vitesses robotisée double embrayage EDC. Le Kwid reste une traction. Son air de petit buggy, avec ses roues qui dépassent de la carrosserie et ses ailes carrées, c’est juste de la frime ! Renault présente ce concept comme « ZE Ready ». Il est prédisposé à recevoir des batteries pour une utilisation 100 % électrique. Une prise de recharge est même déjà cachée derrière le logo.

Renault ne donne pas les dimensions de l’engin mais parle dans son communiqué du segment « des berlines compactes », qui tourne généralement autour des 4,20 mètres. La silhouette évoque la robustesse. Pour la marque, la couleur grise de la carrosserie fait référence à la terre, tandis que le jaune symbolise les fleurs et les épices indiennes. Quelle imagination.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire