Le

Renault Mégane Coupé Ultimate

Renault Mégane Ultimate

Il y a les séries limitées qui fêtent l’arrivée d’un nouveau modèle, comme la Volvo XC90 First Edition. Et il y a celles qui annoncent la fin de vie ! Pour la Mégane Coupé, Renault a d’ailleurs trouvé un nom de circonstance : Ultimate.

Née en 2008 et restylée l’année dernière, la troisième génération de la Mégane a de plus en plus de mal à cacher son âge. Elle aimerait surement partir à la retraite… mais elle doit encore tenir une bonne douzaine de mois. Les ventes de l’auto se portent encore plutôt bien en France… mais en cassant les prix. Autre technique pour attirer les acheteurs en concession : la série spéciale.

Renault lance ainsi en cette rentrée la Mégane Coupé Ultimate, qui sera proposée à la vente jusqu’en mars 2015. L’auto est basée sur la finition Intens, qui intègre déjà de série l’aide au parking arrière, la carte d’accès/démarrage mains-libres, le capteur pluie/luminosité, la climatisation automatique bizone ou encore le régulateur limiteur de vitesse.

L’Ultimate ajoute le toit en verre, le système multimédia R-Link avec cartographie Europe, les rétroviseurs rabattables électriquement et la sellerie cuir avec sièges avant chauffants. Côté look, l’Ultimate joue la sportivité avec les boucliers de la Mégane GT et des jantes 18 pouces noires. A bord, on trouve un pédalier en aluminium et des décors noir brillant. Parmi les options, il y a le Pack Easy (frein de parking assisté, démarrage en côte) à 300 € ou le Pack Techno (caméra de recul, alerte de franchissement de ligne et allumage automatique des feux de route) à 500 €.

Deux moteurs sont proposés : l’essence 1.2 TCe 130 ch et le diesel 1.6 dCi 130 ch. Ils sont facturés respectivement 25.700 et 29.050 €. C’est 1.200 € de plus que l’Intens. Mais on est largement gagnant puisqu’en temps normal, sur cette finition, le R-Link coûte 800 €, le toit en verre 540 € et la sellerie cuir 1.500 € !

 

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire