Le

Renault : un moteur électrique amélioré

Renault Zoé électrique

Parmi les innovations techniques récemment présentées par Renault, un nouveau moteur électrique, qui sera proposé en série dès l’année prochaine.

La marque au losange ne le dit pas encore clairement mais la Zoé devrait changer de moteur dans quelques mois. Renault vient en effet de présenter un nouveau bloc qui entrera en production l’année prochaine, sans préciser pour quel modèle il a été conçu. Mais la firme française n’ayant pas prévu de commercialiser un nouveau véhicule électrique dans un avenir proche, ce moteur fabriqué dans l’Hexagone au sein de l’usine de Cléon devrait bénéficier à la citadine branchée.

La puissance et le couple sont identiques à ce qui est actuellement proposé par la Zoé : 65 kW, soit 88 ch, et 220 Nm. Les performances ne devraient donc pas changer. Les progrès sont ailleurs. Déjà, les concepteurs ont amélioré la gestion électronique de la charge pour réduire les temps de charge sur les infrastructures faible puissance (notamment via la prise domestique).

Le rendement du moteur a aussi été amélioré pour diminuer la consommation. Si Renault ne donne pas encore des chiffres, cela devrait se traduire par une autonomie augmentée. Actuellement, l’autonomie moyenne de la Zoé en conditions réelles se situe entre 120 et 150 km. Enfin, les ingénieurs ont réduit l’encombrement du bloc de 10 %. Plusieurs modules sont plus petits et assemblés de manière plus resserrée.

La Zoé pourrait adopter ce nouveau moteur électrique 100 % Renault lors du Salon de Genève, en mars prochain. Le reste de l’auto pourrait être légèrement revu à cette occasion, avec pourquoi pas un design modifié ou de nouveaux équipements.

Lire aussi : Renault planche sur un bi-cylindre diesel

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire