Le

Renault : le retour dans le haut de gamme

Renault Initiale Paris

Lors du prochain Mondial de l’Automobile, à la rentrée, Renault présentera le remplaçant de l’Espace. Ce sera aussi l’occasion pour la marque au losange de lancer son nouveau label premium, nommé Initiale Paris. Une tentative de reconquête du haut de gamme, avec une approche différente.

Renault en est conscient, inutile de faire du haut de gamme classique, à la Audi ou BMW. Ce n’est pas que la marque n’en est pas capable, même si évidemment elle a du retard en termes de technologies et de motorisations, c’est plutôt qu’elle sait pertinemment que la clientèle ne suivra pas. Pour autant, le losange n’a pas fait une croix sur des modèles chic à bonne valeur ajoutée.

Elle va donc faire du haut de gamme différent : elle compte proposer des déclinaisons luxueuses de certains de ses modèles, dans des catégories où la marque est bien présente et est légitime. On pense par exemple à la Clio chez les citadines. Mais c’est avec son futur plus gros véhicule que les choses vont débuter.

Il s’agit du remplaçant de l’Espace, qui pourrait changer de nom et a été annoncé en septembre 2013 par le concept… Initiale Paris (photo). La silhouette de l’auto évoluera, avec un petit côté crossover. Le futur Espace sera moins typé monospace, avec une hauteur diminuée et un capot non situé dans l’alignement du pare-brise. L’auto sera donc présentée au Mondial en version chic « Initiale Paris ». L’information a été confirmée par Dominique Thormann, directeur financier du groupe Renault, au site Automotive News Europe.

La finition haute Initiale a déjà existé chez Renault. Mais cette fois, le côté premium sera plus poussé. Difficile pour l’instant de savoir ce qui différenciera un modèle classique d’un Initiale Paris. Cela devrait se jouer au niveau des matériaux utilisés à bord, plus luxueux, et de l’équipement, avec des friandises exclusives. Si Renault propose un système similaire aux futures Ford « Vignale » attendues pour 2015, la marque réservera un accueil VIP à ses clients et mettra en place un service après vente aux petits oignons.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire