Le

Renault Twingo 3 : premières photos officielles

Renault Twingo 3 - 13

La marque au losange utilise le mot « réinvente ». Nous, on n’hésite pas à dire que Renault révolutionne sa citadine ! La troisième génération de Twingo, avec ses cinq portes et son moteur arrière, n’a rien à voir avec ses devancière ! En revanche, comme la première, la nouvelle se veut joyeuse, avec une bonne bouille et des couleurs gaies.  

Le constructeur français l’écrit lui même dans son communiqué de presse : imaginer une nouvelle Twingo est une « tâche lourde ». Le modèle est très populaire, ce qui donne naissance à des « attentes fortes ». Voilà qui met la pression devant la planche à dessins ! Renault connaît les risques, il s’est déjà raté en 2007, avec une deuxième génération trop sage. Une erreur qui a peut être rendu plus facile la mise au point de la troisième mouture, qui pouvait difficilement faire pire !

La marque au losange est donc partie d’une feuille blanche, avec une drôle d’idée au début du projet : imaginer une architecture à moteur arrière pour créer une petie

tcitadine plus habitable et plus agile mais plus compacte. Mais les coûts de développement sont importants. Renault croise alors la route de Daimler, qui cherche un partenaire pour la conception de ses futures Smart Fortwo et Forfour. Les deux groupes signent en 2010 un accord de coopération stratégique : les Twingo et Smart seront cousines techniquement.

Renault ne donne pas de chiffre pour les dimensions mais la Twingo 3 devrait être un peu plus courte que sa devancière tout en bénéficiant d’un empattement agrandi, ce qui profitera à l’espace intérieur. Le passage du moteur à l’arrière libère le train avant, ce qui permet d’améliorer le rayon de braquage. Un vrai plus pour une auto à vocation urbaine.

On retrouve donc les fondamentaux de la Twingo : habitabilité, compacité, agilité. Clin d’oeil à la première génération : la nouvelle débute avec quatre peintures chatoyantes. L’auto veut d’ailleurs nous en faire voir de toutes les couleurs en mettant l’accent sur la personnalisation. On peut ainsi choisir la teinte des jantes, des rétroviseurs et des baguettes de décoration. On remarque aussi différents stickers sur les flancs.

La nouvelle Twingo adopte une bonne bouille, avec des rondeurs sympathiques. On aime les projecteurs additionnels ronds qui intègrent les feux de jour composés de quatre points lumineux. On devrait reconnaître l’auto de loin ! A l’arrière, le hayon est intégralement en verre. Gros changement pour la Twingo : il y a 5 portes ! Mais les poignées des ouvrants arrière se cachent dans les montants.

L’habitacle n’a pas été montré. Renault n’a aussi pas détaillé la fiche technique et la liste des équipements. On en saura plus lors de l’ouverture du Salon de Genève, début mars.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire