Le

Renault va recruter 1000 personnes en CDI

Renault Kadjar - 8

La journée a commencé avec une bonne nouvelle dans le milieu de l’automobile… et plus généralement dans celui de l’emploi. La marque au losange vient d’annoncer qu’elle allait recruter cette année 1.000 personnes, en CDI !

En 2013, Renault a signé avec trois grands syndicats (CFE-CGC, FO et CFDT) un accord de compétitivité au principe voulu « gagnant-gagnant ». A l’époque, la marque avait gelé les salaires et avait prévu de supprimer 7.500 postes sans plan social ni plan de départ volontaire. En échange, elle s’était engagée à ne fermer aucune usine en France et faire passer le taux de remplissage de ses sites d’environ 50 à 85 %.

Renault avait aussi annoncé qu’il recruterait de nouveau dès 2015, une fois la marque relancée par ses nouveaux modèles. Et la promesse est tenue. Le losange a confirmé ce matin qu’il allait embaucher 1.000 personnes d’ici la fin de l’année, avec un contrat à durée indéterminée ! Dans le communiqué envoyé ce matin, on peut lire « Grâce aux effets enregistrés depuis la signature de l’accord de compétitivité ainsi qu’à un niveau d’activité prometteur, Renault prépare l’avenir en renforçant ses ressources humaines ».

La campagne de recrutements sera centrée sur des métiers ciblés, en lien avec les projets industriels et défis technologiques des années à venir : véhicule autonome et connecté, voiture propre… Toutes les catégories professionnelles seront touchées, de l’ouvrier au cadre en passant par le technicien. Une moitié des recrutements concernera les usines. L’autre moitié touchera les autres fonctions, en particulier les ingénieurs. Renault s’engage à donner des postes à des jeunes diplômés et à un maximum de femmes. La marque a aussi annoncé qu’elle allait signer cette année 1.000 contrats d’apprentissage.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire