Le

Renault Zoé : anniversaire royal

Renault Zoé Versailles

Les chiffres de vente de la Zoé ne sont pas très bons mais Renault ne veut surtout pas baisser les bras. La marque française vient d’ailleurs de fêter dignement le premier anniversaire de l’auto au château de Versailles en compagnie d’heureux propriétaires.

La firme de Billancourt n’a pas fait les choses à moitié pour la première fête d’anniversaire de la Zoé, qui s’est déroulée dans le cadre somptueux de la résidence royale de Louis XIV. Ce n’est pas un hasard si Renault a choisi ce lieu. Le losange a signé en juillet 2013 un partenariat avec le château de Versailles pour mettre à disposition du personnel de l’établissement public 23 véhicules électriques : 10 Twizy, 10 Kangoo ZE et 3 Zoé. De plus, 30 bornes de recharges ont été installées sur le domaine.

Renault n’avait pas convié que la presse et des « huiles » à cette petite fête. Plus de quarante propriétaires étaient venus avec leur auto pour partager leur expérience au quotidien et dresser un premier bilan. S’ils étaient présents, c’est surtout parce qu’ils sont les meilleurs porte-parole du modèle ! Pour beaucoup, essayer l’électrique c’est l’adopter : 98 % des possesseurs de Zoé sont satisfaits de leur achat et 97 % recommanderaient l’auto. Ce qu’ils aiment le plus : le silence de fonctionnement, l’absence de vibration ou encore la fluidité à l’accélération.

Si les chiffres de vente ne sont pas encore satisfaisants, Renault a insisté sur quelques statistiques flatteuses : une voiture électrique sur deux vendue en Europe est une Renault, et c’est même trois sur quatre en France.

La marque reconnaît à demi-mot que la Zoé n’atteint pas ses objectifs. Mais Renault va poursuivre ses efforts pour faire connaître l’auto et convaincre plus d’acheteurs. Une offre de location de batterie pour les petits rouleurs à 49 euros par mois vient d’être lancée. Surtout, le câble de recharge domestique sera enfin disponible en mars. On pourra donc faire le plein de sa Zoé sur n’importe quelle prise de courant classique ! Un gros plus pour la compétitivité et la polyvalence de l’engin.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire