Le

Rolls-Royce : l’histoire insolite de son symbole

Rolls Royce

Comme toute marque emblématique, Rolls-Royce possède plusieurs signes distinctifs permettant de la reconnaître. La statuette surplombant la calandre reste le plus symbolique. Mais quelle histoire cache-t-elle ?

Repartons du début. Rolls-Royce a commencé à fabriquer des voitures en 1904, à l’époque les autos étaient livrées avec un simple bouchon de radiateur à l’avant de la calandre.

Un richissime amateur de la marque aux double R, Lord Montagu of Beaulieu, a chargé le peintre et sculpteur Charles Sykes, de lui créer une statuette pour remplacer le fameux bouchon.

On pouvait alors découvrir une jeune femme, vêtements au vent et un doigt sur les lèvres. L’artiste l’a nommée « The Whisper » (Le chuchotement).

Pourquoi un doigt sur les lèvres ?

Eleanor Thornton était à la fois la secrétaire ET la maîtresse du propriétaire de la Rolls-Royce, le doigt sur les lèvres symbolisait donc leur union secrète !

Nous sommes maintenant en 1910 et la vogue des mascottes de radiateur commence à se répandre. Rolls-Royce décide alors d’avoir son propre symbole à la proue de ses véhicules. Claude Johnson le Président-Directeur de la marque fit appel à Charles Sykes sur les conseils de son ami Lord Montagu of Beaulieu.

Et en 1911, Charles Sykes sculpta la célèbre statuette « Spirit Of Ecstasy » que nous connaissons tous aujourd’hui. Pour certains, il s’agit une variation du « The Whisper ». Pour d’autres, l’influence viendrait plutôt de la célèbre statue « La Victoire de Samothrace » exposée au musée du Louvre à Paris.

Voilà, vous savez tout ! Si ça vous a donné envie de vous procurer une Rolls-Royce, Autoreflex propose plusieurs modèles d’occasion ici : Rolls-Royce d’occasion.

Une réflexion au sujet de « Rolls-Royce : l’histoire insolite de son symbole »

Laisser un commentaire