Le

Rolls-Royce Phantom Drophead Coupé Waterspeed

Rolls-Royce Phantom Drophead Coupé Waterspeed - 6

Non, ce n’est pas une erreur : le nom Drophead Coupé désigne bien la déclinaison cabriolet de la limousine Phantom, qui fait l’objet d’une série spéciale Waterspeed  s’inspirant de l’univers du nautisme. L’auto fera sa première apparition en public à l’occasion du Concours d’Elégance de la Villa d’Este. 

Ce rendez-vous annuel se déroule sur les rives du lac de Côme, en Italie, non loin du lac Majeur ou Sir Malcolm Campbell a battu en 1937 un record de vitesse (203 km/h) avec son bateau Bluebird K3, doté d’un moteur Rolls-Royce. C’est d’ailleurs en hommage à cette performance que la firme britannique a imaginé la Phantom Drophead Coupé Waterspeed.

Seulement 35 exemplaires seront fabriqués. L’auto reçoit des éléments de décoration à l’intérieur et à l’extérieur créés par le département personnalisation de Rolls-Royce, nommé Bespoke. Ce modèle est recouvert d’une peinture spéciale à neuf couches, nommée « Maggiore Blue », inspirée par les couleurs de Bluebird. Le bleu est aussi visible sur les jantes, et pour la première fois chez Rolls-Royce, la couleur s’invite sur le moteur. Le couvre capote n’est pas réalisé en teck mais en acier brossé. Les flancs sont parcourus par une ligne peinte à la main ! L’opération prend quatre heures (ce qui n’est rien comparé aux accoudoirs dans l’habitacle, qui demanderaient huit heures de travail).

La teinte Maggiore Blue se retrouve à l’intérieur, sur la jante du volant ou autour de la console centrale. Les sièges sont recouverts d’un cuir gris. Quelques détails font référence au Bluebird K3 de Campbell, comme le cadran de réserve de puissance avec deux couleurs jaune et bleu. Sur le bateau, le bleu représentait le régime maximal du moteur. A l’intérieur de la boîte à gants est visible un inventaire des records de Campbell.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire