Le

Seat fête les 30 ans de l’Ibiza

Seat Ibiza 30ème anniversaire

On n’a pas tous les jours 30 ans ! Seat marque donc le coup de manière commerciale. La firme espagnole célèbre l’anniversaire de sa citadine avec une série très limitée. Seulement 30 exemplaires seront proposés en France.

Que serait Seat sans l’Ibiza ? Présentée en première mondiale lors du Salon de l’Automobile de Paris en 1984, la première génération a marqué une étape très importante dans l’histoire de la firme ibérique : c’était le premier véhicule développé de manière autonome par Seat. L’Ibiza est aussi devenue le best-seller du constructeur, avec près de cinq millions d’exemplaires vendus dans le monde au cours des trois dernières décennies.

Sans surprise, pour fêter ses 30 ans, l’Ibiza s’offre une série spéciale. Pour « marquer les esprits », Seat joue la carte de l’exclusivité. Seulement 30 véhicules siglés « 30ème anniversaire » seront commercialisés dans l’Hexagone. La carrosserie retenue pour cette série limitée est la SC, la version 3 portes de l’Ibiza.

La 30ème anniversaire se place en haut de la gamme Ibiza. L’équipement est donc complet. Il comprend les phares bi-Xénon directionnels avec feux de jour à LED, la caméra de recul intégrée dans le rétroviseur, le système de navigation portable, la climatisation automatique, le capteur de pluie, l’allumage automatique des phares, le toit en verre entrebaillable ou encore les rétroviseurs extérieurs rabattables.

Côté look, l’auto joue sur les contrastes de couleurs. Trois teintes de carrosserie sont proposées : Rouge Emotion, Gris Technic et Beige Balea. Dans tous les cas, les jantes 17 pouces sont peintes en noir, tout comme les rétroviseurs et l’entourage de la calandre. A bord, on a un ciel de pavillon noir, une sellerie alcantara, un volant et un pommeau de levier de vitesses en cuir.

L’auto est disponibles avec deux motorisations : 1.2 TSI 105 ch et 1.6 TDI 105 ch. La première est facturée 18 710 euros en BVM5 ou 20 040 euros en DSG7, la seconde 20 760 euros en BVM5. Mais Seat indique qu’une remise exceptionnelle de 3 700 euros est accordée d’office !

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire